Qui peut stopper Le Mob ? Après « Secteur », Zel, sort un freestyle de nouveau tourné la nuit : le rire en façade, l’intérieur détruit comme les rues d’« Ukraine »

J’ai le coeur qui se vide, petit à petit
Je me demande combien de matins encore : métro, boulot, dodo
La rue, la nuit, la vie, la mort

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *