Parmi les trois grands arcs de Dragon Ball Z, le dernier, mettant en scène Babidi, Boo et ses multiples transformations, est habituellement celui faisant le moins l’unanimité chez les fans du manga. En Suisse pourtant, c’est le titre « Babidi » qui est devenu l’acte de naissance du Genevois Makala.  Et si « Majin », nouveau morceau du Lausannois Jar Pacino, pouvait avoir le même impact sur sa carrière ?

J’me péta comme le fils d’Apollo Creed
La débrouille, le vol, le crime en apologie
G.L.O.C.K, chargeur longue autonomie
Dans la boutique pour reprendre l’or des colonies

C’est avec un « M » sur le front que Jar Pacino explose sur l’instrumental de AmneziaBeats. Finesse et cruauté se mélangent habilement dans ce morceau sans refrain où l’ambition du natif du quartier de la Borde, à Lausanne, est mise en avant. Issu du groupe 3e Mi-Temps (avec Comme1Flocon et Akhyira), il semblerait que Jar Pacino cherche à développer sa carrière solo. Ce titre ne peut qu’être encourageant pour la suite.

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.