Soolking revient sur son parcours et dévoile le titre hors-album « Leila » en live !

Pour sa première soirée Planète Rap à Skyrock où nous le retrouverons toute la semaine dans une ambiance One Piece pour présenter son premier album « Fruit du démon », Soolking, en plus de balancer le medley puis d’expliquer le nom de son album et la pochette, est revenu sur son parcours en toute transparence. De l’Algérie à la France à l’Algérie à la France etc, de ses nombreuses galères dans la rue, de son parcours de danseur qu’il a commencé en faisant de la capoeira, puis acrobate pro ou encore du cirque avant de débuter le break dance entre autres et de commencer la musique à son retour en Algérie où débute l’aventure Africa Jungle qui un peu plus tard se propagera en France, si vous avez raté les rares interviews de l’artiste jusqu’à présent c’est l’occasion d’en savoir plus.

Sans surprise, « on apprend » également qu’il est très éclectique et écoute différents styles de musique. Par la suite, Fred est revenu sur 4 morceaux, en passant de « Mama Algeria » en 2012 à « Guerilla » en 2018 le plus gros succès de la chaîne Skyrock, sans oublier de donner de la force à ceux qui ont participé à l’album et qui ont cru en lui depuis le début, que ce soit les beatmakers ou son ingé son, il précise « Pour moi c’est des gens qui méritent d’être dans la lumière parce que la plupart du temps ils sont dans l’ombre. Les artistes, les rappeurs ou les chanteurs parlent pas assez de ces gens là, moi j’estime que ces gens là c’est eux qui font vivre les artistes… ». Un beau message de reconnaissance et d’humilité que certains devraient prendre en compte.

Et pour finir en beauté, il a interprété en live le morceau « Leila ». Un beau cadeau puisqu’à moins d’une semaine de la sortie de l’album, il ne dévoile non pas un son qui en est issu mais un titre hors-album. Ici, Soolking tombe sous le charme d’une demoiselle prénommée Leila qu’il décrit et souhaite avoir ne serait-ce que pour une nuit et au mieux pour la vie. L’ambiance ainsi que les sonorités qui ont fait son succès sont toujours présentes puis une petite référence au classique « Aïcha » de Khaled – présent sur le projet – vient aussi se glisser « Comme Aïcha, elle est passée à côté de moi ». C’est à découvrir ci-dessous dès maintenant et vous pouvez aussi revoir intégralement la soirée.

J’suis dans le club avec mes gars, mes hombres
Et sous le charme de cette go, j’ai sombré

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.