Hamza n’en a pas fini avec ce début d’année ! Auteur de l’un, sinon du meilleur album de cette première moitié d’année, le Saucegod continue son excellent run avec un nouveau visuel, celui de sa collaboration avec Aya Nakamura.

Effraction dans ton cœur comme un bandit
Aime-moi ou tant pis, aime-moi ou j’m’enfuis

Réalisé par Jean-Charles Charavin, ce troisième clip extrait de Paradise est à l’image du morceau conçu par Hamza et Aya Nakamura. Ainsi, la première partie se situe au plein cœur de la soirée tandis que la seconde, plus confinée et réservée correspond plus à un dialogue maladroit mais touchant entre deux amoureux un brin éméchés. On finit fatalement par s’y retrouver, comme dans tous ces petits moments de vie hédonistes que chante Hamza depuis 2013. La meilleure nouvelle dans tout cela ? Il semblerait que ce dernier n’en ait pas fini avec 2019 et envisagerait de sortir un nouveau projet avant la fin de l’année. Crions Saucegod.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.