PARTAGER

Les soirées horizons, organisées par Yuma Production, naissent durant l’année 2015. L’idée est de proposer un plateau le plus éclectique possible de « talents émergents de la scène rap français ».  En près de deux ans d’existence, elles accueillent un nombre considérable de rappeurs parmi lesquels Jones Cruipy, Take A Mic, Ichon, Joe Lucazz ou PSO THUG. Après avoir fait ses gammes sur Paris, le concept s’exporte en province. Samedi 25 mars, HRZNS avait rendez-vous à Bordeaux.

Cette édition girondine, astucieusement pensée, offre un panel d’artistes aux univers variés : Sam’s, Gros mo, Prince Waly et TripleGo, qui ouvre la soirée. Le duo de Montreuil installe un univers nuageux où la production joue un rôle prépondérant. Ils viennent défendre leur EP 14 titres « 2020 ». Avec « Guapo », extrait dudit projet, Sanguee et son micro réussissent la prouesse de faire du « cloud dynamique », avant que Momo Spazz, le dj, enchaine des instrus aussi remarquables qu’efficaces. Ils concluent leur prestation par « 50 », leur dernier clip. Ils réunissent avec brio la tâche ardue que représente l’ouverture de ce genre de soirée. Dans le public, ceux qui découvrent le duo sont conquis, les plaçant par moment au dessus de PNL.

Le 2ème quart temps coïncide avec l’avènement de considérations plus cartésiennes grâce a l’inénarrable Gros mo et son magistral #foktuleken. Une fois n’étant pas coutume dans le rap, le perpignanais utilise par instant un micro sur pied. Ce procédé lui libère temporairement les mains : idéal pour appeler le public à danser les bras écartés pour « mettre une ambiance de mariage rebeu » pour « #magienoir ». Il interpelle son public, joue avec lui et plaisante sur scène. Si le rap est un jeu, alors l’ex-backeur de Nemir prend le temps de s’en amuser avant de laisser sa place à Sam’s.

Le régional de l’étape, « j’étais en terminal avec lui, je vous jure que c’est vrai ! », salue ses amis et membres de son ancien crew, présents dans la salle. Si certains de ses proches sont présents dans la fosse, Sam’s est également accompagné en coulisse. C’est ainsi qu’Anna Kova entre sur scène. Anna Kova ? Anna Kova ! Avec une voix rauque à la croisée d’Amy Whinehouse et de Lauryn Hill, la chanteuse/rappeuse met un peu de grâce dans une soirée essentiellement masculine. Seul ou en duo, Sam’s navigue entre egotrips bien ficelés (voir  « PLS », son feat avec Sofiane) et morceaux introspectifs, comme « Fuck le Foot Frère » ou « En attendant demain », ballade mélancolique remplie d’espoir. Celui qui est à l’affiche de « Patients », de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, ne manque de remercier l’assistance et de saluer ses camarades de scène d’un soir avant de passer le relais à Prince Waly.

L’acolyte de Myth Sizer entame la dernière partie de la soirée avec « Soudoyer le maire », issu de « Junior », sorti le 2 novembre 2016.  Le MC balance ses premières rimes pendant qu’il arrose la foule de billets fictifs : c’est l’heure du sympathique clin d’œil à une actualité politique marquée par des affaires de gros sous. Dans la foule, Gros mo et Sam’s assistent à une prestation dynamique, où les rimes multi syllabiques sont légions : « le tout c’est de faire le bien avant de quitter cette sphère, désespère comme un mec qui dans le désert s’perd ». Les rappeurs ne sont pas venus les mains vides, et offrent deux inédits à un public qui vit sa troisième heure de rap avec entrain. 23h30, Prince Waly termine son passage sur une folie. Le premier rang est apostrophé : « qui est un vrai supporter ? ». Les mains se lèvent, un spectateur est invité sur scène à faire les backs de « Rov ou Benz », le morceau avec Alpha Wann. Le hasard s’appliquant à bien faire les choses, le convive est rappeur à ses heures perdues, et s’en sort avec brio.

TripleGo nous évade pendant que Gros Mo nous rappelle que le rap est une fête. Sam’s mobilise des mots simples au service d’un message profond quand Prince Waly finit d’ambiancer le public avec ses rimes techniques et son énergie débordante: les soirées horizons (HRZNS) et leurs programmations aussi diverses que complémentaires ont de beaux jours devant elles. Prochaine étape le 2 mai à la Maroquinerie (Paris) où Les Tontons Flingueurs, Lord Esperanza et Ben l’Oncle Rap se partageront la scène.

Lucas Rougerie / Twitter: lucasrougerie