Ninho et la trilogie M.I.L.S.

En un peu moins de 4 ans, Ninho est devenu un des plus gros poids lourds du rap français, avec 6 mixtapes dont la première est sortie en 2013 (« ISPAC 1 », « En attendant ISPAC 2 » «  ISPAC 2« , « M.I.L.S. 1,2 & 3″) et 2 albums (« Comme Prévu » & « Destin » ), le rappeur du 91 a su bâtir son propre empire comme il le rappait si bien sur « M.I.L.S. » « j’dois bâtir mon empire, il me faut plus de pierres » . Présent sur quasi tous les gros albums sortant depuis 2 ans, d’après une étude sa seule présence sur un titre augmente le nombre de streams d’un morceau d’un facteur 4.  Si ses deux albums ont explosé tous les scores en termes de ventes, respectivement triple platine et quadruple platine, sa réputation de kickeur est en grande partie due à la trilogie « Maintenant Ils Le Savent ».

Une progression constante au fil des volumes

M.I.L.S

Un premier volume en 2016, un deuxième en 2018 puis un troisième en 2020, le tout entremêlé de son premier album « Comme Prévu » en 2017 puis de « Destin » l’année dernière. On peut clairement dire que Ninho respecte les délais.
Fort de ses 3 premières mixtapes parues entre 2013 et 2016, Ninho se fait remarquer sur la chaîne YouTube de Daymolition grâce à des morceaux comme « A 100 A L’heure » , « Mal Luné » ou « Charlie Delta Charlie (Remix Niska) » mais surtout par un freestyle aux côtés de son gars présent sur la plupart de ses projets : Sirsy que l’on connaît aujourd’hui sous le blase Yaro).

C’est avec cette envie de tout arracher que William Nzobazola, de son vrai nom, débarque dans les bacs avec « M.I.L.S. » , un projet qui posera les bases de ce qu’il sera capable de faire dans le futur. Des morceaux où il commence à s’essayer timidement au chant comme « Pour Nous » ou « Tout Ira Mieux » mais surtout des gros bangers où il débite seul sur le titre éponyme, il envoie des refrains qui restent en tête – une de ses plus grosses forces – comme sur « Bitch Dab » et « Somnambule » ou aux côté de Leto sur « Crésus » et Sadek sur « La Roma » . Deux morceaux « Dis Moi Que Tu M’aimes » & « Elle A Mal » sont particulièrement intéressants car ils posent les prémices des deux futurs plus gros succès de Ninho à savoir « Mamacita » & « Maman Ne Le Sait Pas » : en effet sur « Dis Moi Que Tu M’aimes », il s’agit de la première fois qu’il parle d’amour avec un côté street mais on sent qu’il n’est pas allé jusqu’au bout du délire, chose qu’il fera quelques mois plus tard sur « Mamacita » et sur « Elle A Mal » sa première collaboration avec Niska où l’on sent déjà une alchimie incroyable entre les deux rappeurs du 91 qui atteindra son summum sur le titre « Maman Ne Le Sait Pas » .

Le genou à terre, le regard vers les cieux
Aujourd’hui tout va mal, demain tout ira mieux

M.I.L.S 2.0

En 2018, au moment de la sortie du deuxième volume, le statut de Ninho a déjà bien changé. Le premier tome a été un succès et atteindra le disque de platine, mais c’est surtout son album « Comme Prévu » qui sera un véritable raz de marée devenant disque de platine en à peine un mois (plus de 300 000 ventes à l’heure actuelle) lui permettant ainsi de passer de rookie à rappeur confirmé sur lequel il faut miser. Si l’on ajoute à ça le titre « Longue Vie » avec Sofiane & Hornet La Frappe qui a tourné partout pendant plusieurs mois, l’attente autour de ce deuxième volume est à son paroxysme et NI n’a pas le droit à l’erreur. Pour faire redescendre la pression, quoi de mieux que de ne pas l’annoncer un mois avant en le teasant encore et encore ? Quoi de mieux que de balancer cette info moins de 48h avant la sortie lors de son concert à l’Olympia ?

De plus, il va livrer 14 titres comme le premier volet en gardant la même base de producteurs à savoir LVDR (qui avait produit la quasi moitié de « MILS ») et SNK Musicprod (ce sont les 2 seuls producteurs que l’on retrouve sur les 3 tomes) afin de garder la même ligne directrice, mais ce que l’on attend de lui ce n’est pas une copie conforme de la précédente mixtape et le rappeur du 91 l’a bien compris. Malgré un style toujours incisif il va aborder les mêmes thèmes, à savoir l’argent, les femmes, la rue, d’un point de vue assez différent. Depuis son succès, il ne traîne plus dans les blocs et enchaîne tournée et séance studio alors là où il nous rappait « Tout Ira Mieux » ou « Soleil » qui parlaient d’espoir d’avenir radieux sur le tome 1, il vient nous parler de marque de luxe sur « Fendi » , d’amitié et de jalousie sur « Vrais » ou encore d’argent sur « Violet » afin de nous montrer qu’il a réussi et que l’avenir ensoleillé il se l’est bâti. Les thèmes restent les mêmes mais sa vision évolue, l’auditeur découvre avec envie la nouvelle vie de Ninho avec comme principal point commun : la sincérité dans les propos.

Malgré tout, ce projet est celui où les prises de risques ont été les plus grandes : beaucoup de bangers, pas de tentative de singles et pas d’énormes stars parmi les invités : seuls ses potes Yaro & Blasko ont eu le droit de poser leur couplet.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le pari est gagnant, « Un Poco » & « Fendi » deviennent deux véritables hymnes de la street. Là où il aurait été très tentant d’enchaîner avec un « Mamacita 2 », il a su mettre de côté la thématique de l’amour sur la tape pour pouvoir l’aborder avec brio dans le volume 3 après que le public ait pris le temps de digérer Le hit « Mamacita ».
Une tape qui arrive à point nommé dans la continuité de « Comme Prévu » pour ravir les fans de la première heure, il a été un des premiers à comprendre que la musique entrait dans une nouvelle ère et qu’on ne pouvait plus se permettre d’attendre 2 ans avant de revenir avec un projet mais aussi que quantité ne rime pas forcément avec qualité. Il a su trouver le juste milieu et asseoir sa domination sur le rap game, cet opus lui permet de grimper encore quelques échelons dans l’échelle du rap game pour devenir une des idoles de sa génération.

Détermination, discipline, travail, comme dirait Alpha

M.I.L.S. 3

Initialement prévu pour le vendredi 13 mars, « M.I.L.S. 3 » a fuité plus d’une semaine avant la sortie forçant ainsi l’artiste a envoyé le projet sur les plateformes dès le samedi 7. Teasé par le morceau éponyme, produit par Iksma (petit nouveau sur les mixtapes MILS et première collaboration on ne peut plus réussie), fin février, on sentait un Ninho encore plus énervé  que sur son second album « Destin », qui a absolument tout arraché sur son passage et a été le projet le plus streamé sur les plateformes. Mais finalement, contrairement aux précédents épisodes, la frontière mixtape/album est très très fine sur ce troisième MILS qui présente plus de différences avec les deux premiers que de similitudes car si le rap est toujours aussi agressif et les thèmes abordés comme la rue, les femmes et le rapport à l’argent restent au centre du projet, on sent qu’il a pris une certaine hauteur par rapport à tout ça comme en témoigne le magnifique texte pour la future Mme Ninho sur « Lettre à une femme ». Loin de nous d’employer des mots comme le « projet de la maturité » mais force est de constater que l’homme grandit et mûrit et a une capacité assez bluffante à prendre du recul sur sa vie  – comme sur « Gros Vendeurs » où il parle de la dualité entre la vente de drogues et la musique. Là où il rappait ses envies de soleil sur le premier volume il vient nous dire qu’aujourd’hui ,s’il le souhaite, il peut partir pour « Bali » . Les invités sont de gros noms comme la tant attendue connexion avec Damso qui n’a malheureusement pas convaincue tout le monde, celle avec Heuss L’enfoiré qui lâche un vrai couplet de rap à l’image de son featuring avec Hornet La Frappe sur « Même Secteur » ou « BX Land #3« , l’alchimie avec son gars Yaro sur « Le Jeu » est toujours présente, idem avec sa signature Hös Copperfield qui devrait d’ailleurs bientôt sortir son projet. La dernière invitée est une chanteuse anglaise nommée Griff qui vient apporter une touche de douceur sur un des plus inattendus et plus beaux titres de l’album « Every Day » .
Toujours entouré de SKN Musicprod & LVDR, il a malgré tout ouvert la porte à beaucoup plus de producteurs afin d’élargir son horizon musical avec en pagaille : Enigmalaprod, Iksma, Ysos Beats, Nostra, Lil Ben, Bone Collector et bien d’autres.

Petit, j’étais persuadé que j’deviendrais quelqu’un, fusil, chevrotine, pour protéger mon pain

Une ascension sociale et musicale

Si l’on s’attarde vraiment sur les paroles, on se rend compte que Ninho est en accord parfait entre la vie qu’il mène et ses paroles. En effet, le premier volume parle d’un jeune mec de cité pris entre le rap, ses potes et la drogue qui gamberge et cherche à s’en sortir. Chose qu’il réussit à faire et qu’il explique dans le tome 2, toujours à la cité quand il le peut mais le succès est là et, même si les problèmes sont toujours présents, le quotidien est moins gris et les nuages s’estompent encore un peu plus avec cette mixtape sortie la semaine dernière. Il a pris du recul sur sa vie passée et a l’envie de construire quelque chose de stable entouré des siens. Plus de putana ou de mamacità mais bien l’idée d’être avec celle qui saura partager sa vie d’artiste et de OG. Pour faire une métaphore on pourrait dire qu’il a commencé guetteur (MILS 1) avant de devenir gérant (MILS2) puis baron (MILS3). Beaucoup d’appelés, peu d’élus et Ninho est l’un d’eux, amené à régner sur le rap français.

Sur l’intro de « M..I.L.S », il disait « j’ai tellement rêvé du disque d’or que j’en dors plus la noche », avec 4 disques d’or, 4 de platine, 3 doubles platine, 1 triple platine, 1 quadruple platine, ainsi que 66 singles d’or, 13 singles de platine et 10 singles de diamant plus tard, si les nuits de NI sont agitées ce n’est certainement pas à cause de ça ! En obtenant la certification disque d’or en à peine plus d’une semaine avec ce nouvel opus et l’obtention d’un single d’or pour « Lettre à une femme », NI n’a pas fini d’améliorer ses précédents records et d’assommer la concurrence. C’était le rap, le foot ou bien la drogue, Ninho a su forcer le destin, maintenant ils le savent…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.