Parce qu’il y en a beaucoup trop qui sortent et que, comme l’a chanté De La Soul, « three is the magic number », nous réduisons notre sélection de clips hebdomadaires à trois par « catégorie ». 

3 – Ca ira de SCH (Réal : Pierre Saba-Aris) 
SCH n’a pas seulement les cheveux les plus soyeux du rap jeu, il est également l’un des lyricistes les plus captivants de sa génération. Le clip de « Ca ira », savamment réalisé afin de brouiller son aspect autobiographique,  sera sans doute le dernier avant-goût avant de Rooftop, le cinquième album du n°19 qui sortira ce vendredi 29 novembre.

2 – Millions de Doums (Réal : Jules Renault / 360 Creative)
Ironie du sort : Un jour après avoir rêvé d’un avenir serti d’or et de millions d’euros, Doums a dû apprendre la disparition de son binôme dans la formation 2Fingz, Népal. Dans ce clip suintant l’insouciance, le style et la frime pourtant, Doums poursuit son aventure un tantinet funky qui lui allait si bien sur « Notting Hill » avec DJ Elite. Pilote & Co, prochain projet du rappeur du 9ème arrondissement, sortira le 13 décembre prochain.

1 – Par ici par 7 Jaws et Seezy (Réal : Bleu Désert)
Ce qu’il y a de bien dans les clips de 7 Jaws, c’est qu’on ne sait jamais dans quel pays ce baroudeur va nous emmener. Dans celui de « Par ici », on se retrouve justement accompagné par des nomades irlandais – plus communément appelés des Travellers – qui ont la particularité d’être très jeunes. C’est comme si 7 Jaws retrouvait les siens dans un clip à la lumière impressionnante et à la générosité débordante. Le collectif de vidéastes travaillant avec le natif de Sarrebourg peut être fier de lui ; jusque là, sa vidéographie ne souffre d’aucun échec.

 

BONUS : Rien d’spécial de Népal (Réal : Les Gars Laxistes)
On reviendra sans doute plus longuement sur la disparition dramatique de Népal le 20 novembre dernier, mais il paraissait très compliqué de boucler un quelconque article de rap français sans au moins mentionner son nom et son oeuvre. On l’avait dit il y a un peu plus d’un mois, Master Splinter était l’un des rappeurs les plus brillants de sa génération, l’un des plus inspirés et l’un des plus inspirants. Ecoutez ce morceau, mais n’y croyez pas un traître mot : Cet homme était quelqu’un de spécial. Puisse-t-il reposer en paix.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.