L’orgie hebdomadaire du rap français #3

Comme chaque semaine on se retrouve pour un nouvel épisode de « L’orgie hebdomadaire du rap français ». Avant de débuter ce troisième épisode, je tiens tout d’abord à remercier tous ceux qui ont donné leur avis et qui ont partagé, particulièrement les artistes/réalisateurs/producteurs qui savent rendre la pareille. C’est beaucoup de taf, donc quelque soit l’avis positif ou négatif et qu’importe la popularité de ceux qui partagent, ça fait toujours plaisir et c’est toujours bon à prendre. Je vais essayer chaque semaine de vous proposer quelque chose de différent de la semaine précédente et toujours plus de découvertes.

Pour débuter avec un retour plus qu’attendu, on va parler d’Amandine du 38, qui a su révolutionner le rap et convaincre son public. T’as encore failli faire demi tour ? 60 000 vues quand même, c’est beaucoup plus que certains dans cette rubrique, triste n’est-ce pas ? La faute à qui…

On commence cette fois exceptionnellement avec « Rescapé » un petit court métrage dévoilé par Soso Maness et réalisé par BeatBounce sous forme d’interrogatoire et une fin à la Usual Suspects. On retrouve ainsi le rappeur marseillais se faire interroger par un lieutenant de police, joué par Phillipe Corti, qui parle de lui tout du long sans même s’en rendre compte. On apprendra alors plein de petites anecdotes sur sa vie en tant que dealer mais aussi de rappeur, son premier texte « Toto Riina », le son avec Intouchable « La relève » quand il était môme, sa rencontre avec Khalif Hardcore, sa place sur 3 albums de Jul, puis son séjour en prison, avant que ce dernier annonce ne vouloir ne se consacrer qu’à la musique et parle de sa signature chez Sony. Son nouveau single « Minuit c’est loin » arrive à la fin du mois !

On poursuit avec un autre artiste marseillais. Alors je sais d’avance que ça plaira pas forcément à tout le monde, mais de toute façon si tout le monde aimait pareil on se ferait bien chier… J’ai donc choisi Sidouh pour l’originalité, 28 ans, rappe depuis des années dans le groupe 11.43, mais commence à se faire connaître réellement en décembre dernier avec son « Freestyle Remix Russ », rapidement partagé par YL qui vient lui aussi d’Air Bel. Il sera ensuite invité par ce dernier pour sa semaine Planète Rap où il interprétera « J’attends mon heure », une collaboration entre les deux artistes devrait arriver prochainement.

Avec « Une seule vie » produit par Ladjoint et réalisé par Red Out Black, on le retrouve dans un style encore différent, mais toujours fidèle à la rue partagé entre chant et rap à la frontière parfois du reggae/dancehall, comme il le dit lui même « Je suis le DZ jamaïcan » !  Commencez à le suivre, que vous le vouliez ou non vous allez entendre cette voix plus d’une fois en 2018 !

Un autre jeune rappeur marseillais très prometteur pour la suite, Saf, signé sur The Wall Production. Validé récemment par Alonzo notamment, il sort un freestyle tous les mercredis sur Daymolition et des clips de plus en plus souvent sur sa chaine. A la première écoute d’« Adios » son nouveau morceau produit par RJacksProdz & Masta et clippé par XCV Films on ne peut s’empêcher de chantonner le refrain et les couplets sont tout autant entraînants, mais  le mieux c’est de jeter un coup d’oeil et une oreille attentive à son univers, depuis quelques mois il enchaîne et il serait pas étonnant de le voir en collab’ avec une tête d’affiche dans les mois à venir ou dans « Rentre dans le cercle »…

« H24 » sur le terrain, Dika du label 13ème Art Records (oui oui encore Marseille mais c’est le dernier promis) quitte le rrain-te le temps d’un clip réalisé par Sofreshprod pour kicker sur la prod’ de ChefiOnTheBeatz au soleil sur un container ou sous la neige ! Youleuhhh, comme d’hab c’est authentique et le refrain est entêtant, alors on sait pas s’il va enc**** le rap français, mais il risque de briser des reins tout de même dans les mois à venir…

Augmentation du niveau de sale avec Badjer qui livre sa cinquième tournée « La dose 5 » réalisée par Daymolition ! Toujours plus énervé, on se demande si le rappeur du 77 ne fait pas un concours avec Timal pour savoir qui arrivera à fournir le son le plus sale, le niveau est haut en tout cas, je le soupçonne de posséder un troisième poumon. Destiné à un public averti, il faut avouer qu’il y a de la technique, que l’auto-tune est maitrisé et que ce n’est pas étonnant qu’on parle de lui, que ce soit en bien ou en mal…  Un projet pour bientôt ? A suivre…

Je voulais continuer dans le sale, mais doucement quand même, l’abus de sale peut-être dangereux pour la santé. Donc on va partir dans un style totalement différent avec le grand retour de Vicelow qui change complètement d’univers, ça plaira ou non, avec le morceau « Saïtama » produit par Evil Needle et réalisé par lui-même, Luc Chiefare et tout une équipe. En même temps quand on voit le boulot derrière ce très beau clip chorégraphié, esthétique, artistique et créatif on se doute bien que ça ne s’est pas fait du jour au lendemain.  Il s’agit du premier extrait de son EP 6 titres « MID » à paraître le 13 avril et déjà disponible en précommande.

Autre retour, celui de Rocca avec « 2018 Rien De Neuf » sur une prod de KobéBeats qui sample le roi du blues B.B King avec brio et une réal en noir et blanc pour accentuer le côté old school signée Openeyes Designs. Débutant par un à capella du titre « Jeune de l’univers » sorti en 1997, ça s’enchaînera très vite avec un texte engagé sur la société et des passages du monde actuel entre manifestations et altercations avec les forces de l’ordre, passages de la série « La casa de papel » entre autres. « Mon flow évolue à chaque disque, pourtant ils veulent me voir rapper comme en 90 », année après année Rocca a su évoluer tout en restant authentique et comme toujours il accompagne cette sortie par une version espagnole « 2018 Nada nuevo »… Un nouvel album arrivera sûrement bientôt si on en croit les paroles !

Les mecs sont venus gâcher tes classiques comme des enfoirés à l’aide de freestyles atteignant des milliers de vues sur YouTube et des millions de vues sur Facebook où leur buzz est de plus en plus conséquent, ils sont l’exact contraire de ce qu’on peut retrouver principalement dans le rap aujourd’hui. Ils viennent du 78, ils sont 3 potes d’enfance, il s’appellent Blaise, Miguel & Pierre Paul et forment le groupe 47Ter, le premier est à la basse et au pad, le deuxième est à la guitare et au mélodica et le dernier rappe et chante. Le trio mélange à la fois pop et rap, et souvent ne se prend pas au sérieux avec une bonne dose d’autodérision.

Avec « Plus tard » leur nouveau clip en noir et blanc réalisé par Wissiz chez le barbier, on les retrouve dans un style beaucoup plus posé, plus personnel et plus pensif, mélangeant kickage et chant, on ressent un brin de mélancolie quand ils pensent au futur et à l’instant présent. En tout cas avec un buzz aussi rapide, ils auront de quoi raconter plus tard…

Lucci a annoncé l’EP « Loading » qui sortira le 23 mars. Pour faire patienter ses fans, il continue sur sa lancée et dévoile le deuxième épisode de sa série de freestyles « Sans Forcer » toujours réalisé par Paul Maillot. Entouré de son Boyz Gang dont Lasco, il vient enflammer la prod’ pendant moins de 2 minutes à coups de phases cinglantes destinées au rap game ! De quoi s’échauffer avant la sortie de son projet 6 titres à paraître vendredi…

Hash24, Sanka & Vesti forment le groupe Dojoklub qui a sorti son EP « Before » le mois dernier en téléchargement gratuit sur le site de la 75e Session et sur toutes les plateformes digitales. Composé de 3 titres, le morceau « Dent En Or » vient d’être mis en images par Zephyr & 5 : AM, introspectif et mélancolique avec un refrain auto-tuné entêtant c’est l’occasion de le (re)découvrir dans ce visuel nocturne épuré avec pour seul éclairage un néon.

Mike Lucazz fait partie de ces rappeurs qui année après année ont su rester fidèle au rap pur et dur tout en sachant évoluer. Pas le MC avec la hype la plus grande mais il fait pourtant partie de ceux qui rappent avec la hargne et qui rappent en alliant le fond et la forme en faisant réfléchir ses auditeurs. « Briganté » produit par YoungDiamond et réalisé par l’équipe de Daylight ne dérogera pas à la règle, pourtant assez court, ce sera largement suffisant pour allier tous les points évoqués plus haut. Sa prochaine mixtape « Soleil Noir » sortira bientôt, elle sera composée en deux parties, « Soleil » et « Noir » comptant respectivement chacune 8 et 14 titres. En attendant d’autres hors-séries devraient voir le jour…

Place à un autre jeune duo talentueux du 93 (Pantin), B-NØM composé d’Amine & Pulkra, à peine majeurs. Seulement deux sons clippés au compteur donc très peu d’infos à leur sujet et pourtant déjà on ressent la détermination dont ils font preuve et de quoi ils sont capables. « La paire » sorti début février dépasse déjà le million de vues, le level étant placé encore un cran au dessus sur « Saginati », signifiant bourré en latin, réalisé par Hani Azzoug, il devrait suffire d’un troisième son pour les voir de plus en plus médiatisés au cours de l’année 2018 ! Pas besoin de laisser son âme par contre rolalalalalalalala…

On apprécie particulièrement les artistes du label montpelliérain PLMP, et parmi eux Granturismo qui nous sort un gros clip avec des voitures comme par hasard ! Accompagné d’Ideal Jim et produit par STU, on le droit à un morceau trap totalement dingue qui a de quoi faire pâlir certains cainris tant l’ambiance nous emmène loin. Ajoutez à ça un visuel à New-York tourné l’été dernier avec seulement 150$ de budget par David Lynchburg et vous obtenez « Hold It Down » un banger puissant. Un jour le public comprendra peut-être que ce genre d’artistes a trop d’avance.

Tant qu’à rester dans les ambiances qui te font secouer la tête comme un coq et les clips travaillés, on poursuit avec le groupe lyonnais JNGL (Exodus, Salegosse, Lours, Shapyro, S-Tedy, Orphé Double H & Pers) qui balance le visuel du titre « Robot » ! Réalisé par Fabo Mélani, on rentre totalement dans l’ambiance du morceau sur la robotisation de l’être humain. C’est court, c’est intense, c’est soigné, alors cliquez bande de crevettes, euh pardon cliquez les saumons, cliquez ! C’est extrait du projet « Eau Douce » disponible partout sur les plateformes digitales depuis janvier…

Le rappeur parisien Verso a sorti son EP « Colère Calme » en novembre dernier, si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à le découvrir. Composé de 9 titres, on retrouve parmi eux « Road » en feat avec D6 sur une prod de Jagger Jazz, extrêmement planant le morceau vient d’être clippé par Théo Fleury et tout une équipe qui nous transportent dans de beaux paysages enneigés particulièrement filmés au drone.  Si vous kiffez son univers, suivez-le de près, il devrait continuer à nous faire voyager tout au long de l’année.

Ayant débuté par une vidéo un peu plus longue, la conclusion durera 9 minutes avec le « Freestyle Mauvais Sens » de Juste Cause (Omega, Scar, 2ci, Deviz) accompagné de Omry, Blacko, Ritzo, Tragik, Nero, Al Pa, Vin7, Kami, Kselo, DDC, Arco, Tos640, Tyty le loup, Hugo Tsr, Sopik B, Loko, JLT, Meto & Skaï77 et produit par Art Aknid. Le rap indé est toujours bel et bien présent et on en la preuve ici avec ce gros freestyle mis en image sous forme de making of de la réalisation de la cover de l’album 15 titres « Mauvais Sens » qui sort ce vendredi !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.