Les sorties rap US du 31 mai : Kevin Gates, Denzel Curry, Jim Jones, Skepta,…

Comme pour le rap français cette semaine, pas de très gros noms mais beaucoup de qualité de la part de rappeurs bien identifiés dans le game US.

Rappeur à part, Kevin Gates a connu une période sombre à cause de la prison et de l’héroïne mais depuis maintenant un an et demi, il se tient tranquille et se concentre sur sa musique comme en témoigne la sortie de la très bonne mixtape « Luca Brasi 3 » ainsi que son projet commun « 4Respect » avec YoungBoy Never Broke Again. On le retrouve pour un EP 6 titres intitulé « Only The Generals Gon Understand », comme souvent pour ses mixtapes et EPs il préfère occuper le terrain seul et continue de le faire avec brio pour faire patienter ses fans en attendant la sortie de son second album « Islah » qui date déjà de 3 ans et qui commence à se faire attendre…

Membre du groupe Cloud 9, Denzel Curry s’est fait un nom en solo dès 2015 avec la sortie du morceau « Ultimate », aujourd’hui âgé de 24 ans il nous présente son 4e album « ZUU » un an après l’excellent « TA13OO » qui a été dévoilé en 3 fois via 3 EPs. Pour les fans de l’artiste, cet album va vous combler, toujours aussi revendicateur et dénonciateur (son frère a été tué lors d’une arrestation policière et il vient du même lycée que Trayvon Martin ce jeune noir tué de dos par un policier parce-qu’il portait une capuche en 2012, ce qui peut expliquer son côté engagé), le rappeur ne se limite pas à ça et par les invités apportent une touche d’egotrip qui pouvait manquer par le passé sur ses précédents projets avec Rick Ross ou Ice Billion Berg. Au final, on se retrouve avec des morceaux qui s’enchaînent très bien et sûrement le projet de la semaine outre-atlantique.

S’il est vrai que les derniers projets de Jim Jones ont été un peu décevants, on y trouve toujours quelques petites pépites et son nouvel album « El Capo » ne fait pas figure d’exception, un an après le précédent « Wasted Talent » et 7 mois après le retour de son groupe The Diplomats, que vaut le 8e album du rappeur de New-York ? Alors déjà si vous comptez le voir collaborer avec des rappeurs de la nouvelle scène, je vous conseille de ne même pas lancer l’écoute du projet, en effet, que des anciens parmi les invités avec : Trav, Fabolous, Maino, Cam’ron, Fat Joe, Rick Ross, Fred The Godson, Drama, Ball Greezy, Curren$y, Jadakiss ou encore Philthy Rich. Du côté des prods, ça reste très old school dans la même veine que « Diplomats Ties » leur dernier projet de groupe, tout n’est pas exceptionnel mais on obtient un projet de meilleure facture que le précédent, peut-être un petit peu trop long (près d’une heure) mais dans lequel vous allez pouvoir piocher quelques morceaux pour bouger la tête.

Si vous cherchez une valeur sûre, je vous propose le 5e album de l’expérimenté Skepta, patron du grime avec Dizzee Rascal, l’anglais ne déçoit jamais et « Ignorance Is Bliss » est dans la même ligne directrice que le précédent « Konnichiwa » certifié disque d’or. Depuis la sortie de son premier album en 2007, il aura fallu un certain temps, 10 ans, pour que l’artiste originaire du quartier de Tottenham à Londres devienne un poids lourd du rap anglais, aujourd’hui bien établi, on le voit se tourner vers l’Amérique comme en témoigne ses featurings avec A$AP Rocky ou Wizkid et vers la France car il a été aperçu en studio avec Niska…

Bonus 1 :

Bonus 2 :

Press, press, press, press, concluons avec le banger de Cardi B avant de retrouver de nombreuses nouveautés dans la playlist USéphémère :

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.