A l’heure où Lefa et Black M semblent préparer leurs albums respectifs en invitant quelques rappeurs français de la nouvelle génération, GIMS, lui, fait son intéressant et collabore avec une légende des 80’s ! C’est dommage pour nous autres fans du rappeur à l’époque du Booska-Pétage de câble, mais c’est une excellente nouvelle pour toutes les radios françaises qui ne savaient plus trop quoi mettre « d’urbain » en playlist.

Comme la lune, la nuit apparaît dans ma vie
Comme une étincelle, elle met le feu sous la pluie

L’objectif avoué du membre de la Sexion D’Assaut est de conquérir l’international. D’où la collaboration avec Sting, qui lui, semble vouloir étendre son cercle de connaissance ; Après un album avec la star jamaïcaine Shaggy, c’est donc dans le métro lyonnais avec Meugi que le chanteur anglais raconte ses peines affectives. « Reste » est issu de Transcendance, réédition du troisième album solo du Parisien, dont le projet final compte 52 titres ! Seuls les fans les plus hardcores pourraient parvenir à écouter cela d’une traite. Pour rappel, GIMS se produira le 28 septembre au Stade de France et sera le premier rappeur français à se produire dans cette arène mythique. Rajoutons à cela que l’unique rappeur ayant performé à Saint-Denis avant lui n’est autre que son idole des premiers jours, Eminem. La symbolique est belle pour Meugi, le record l’est également, du moins, si l’on persiste à le qualifier de rappeur…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.