Lacrim parle de son album, son coup de coeur pour Angèle, des Rohingyas, SCH, son projet de film…

Depuis quelques heures, le double album éponyme de Lacrim réalisé en 9 mois est disponible partout. Mais avant ça, hier soir est sortie l’interview Clique de ce dernier interrogé par Mouloud Achour, une entrevue long format d’1h mais d’1h qui passe relativement vite tant les questions et les réponses sont pertinentes. Ainsi, le rappeur désormais entre trois pays, Dubaï, Hollande et les Etats-Unis, a répondu à un bon nombre de questions et s’est livré comme jamais il ne l’a fait auparavant…

On ne va pas revenir sur tous les sujets évoqués mais revenir sur les grandes lignes, sans parler de son état d’esprit passé et actuel, en commençant par le fait que Lacrim a avoué qu’il aimait beaucoup la chanteuse belge Angèle, quand Mouloud lui demande s’il se verrait faire des collaborations hors-rap et parle d’un Lacrim/Angèle, il lui répond avec le sourire « Angèle, j’aime beaucoup Angèle, j’aime beaucoup parce que t’as vu ça m’a l’air d’être une écorchée tu comprends. J’aime beaucoup cette fille. » et c’est la seule qui lui parle visiblement car il avoue au journaliste qu’il a visé juste et répète plusieurs fois qu’il l’aime beaucoup en précisant que personne ne savait et ajoute « Elle a un côté française, vraie française avec du caractère que j’aime beaucoup, la vraie parisienne que j’aime beaucoup… » Que penseriez-vous d’un feat à l’avenir si la principale concernée est intéressée ?

Les deux hommes sont également revenus sur les feats de l’album « Mes invités je les ai bien choisis, c’est des choix personnels, j’ai été content de voir à la façon dans laquelle j’ai été respecté dans la musique, les morceaux vont parler d’eux-mêmes… » Il précise que Rick Ross lui a donné beaucoup de force et de confiance en lui en très peu de temps et avoue que si ça n’avait tenu qu’à lui aucune photo n’aurait été postée sur les réseaux sociaux mais ce sont les rappeurs US qui l’ont fait donc il a juste reposté. Il a été respecté et c’est là où il veut en venir. Quand la rencontre avec 6ix9ine vient sur le tapis, Lacrim raconte « On a fait le morceau ensemble, c’est un mec qui fume pas et qui boit pas, donc les gens le prennent pour un fou et tout mais c’est un petit gars vif et intelligent ».

Pour SCH, c’est autre chose, il est resté très évasif quant à leur mésentente, quand Mouloud Achour lui demande si des choses ensemble sont encore envisageables, il répond « Je sais pas, aujourd’hui comme ça, non je pense pas. Aujourd’hui je pense pas, après je vais pas rentrer non plus là dedans, mais ça a été aussi un élément pourquoi ça m’intéresse pas d’être producteur, je me suis beaucoup investi sur lui et je sais de quoi je parle, je suis pas fou. Je sais que je suis à 100% dans mes raisons et que ça montre que je suis un homme bon, que je suis pas un garçon mauvais ». Le morceau « Solo » est donc évoqué « Je te jure, je parle pas de lui forcément, mais t’as vu c’est un état d’esprit, c’est réel… Moi je me suis battu, j’ai fait plein d’interviews, j’en ai parlé avec toi, je l’ai toujours mis au top, j’ai toujours bien parlé de lui ». Ce à quoi rétorque le journaliste par un simple « Mais lui aussi » et la réponse est un peu plus explicite « Ouais, mais après les actions, les actes, ça a pas été du tout ça frérot, donc aujourd’hui je vais pas cracher sur lui mais voilà tu vois ». On est quand même bien loin de la réponse de SCH il y a quelques mois…

Sa passion pour les animaux et pour son serval, sa passion pour le cinéma et les histoires vraies, sa série Force et Honneur ou encore son propre film sont des sujets dont il est question dans cette interview. « J’ai envie d’écrire le mien (film), j’ai déjà commencé, après j’ai laissé un peu tomber avec les trucs de la vie tout ça, mais ouais idéalement j’aimerais bien commencer par ça (jouer son rôle au cinéma) »… Mais aussi Tupac, Cheb Hasni et enfin pour finir son engagement envers les Rohingyas dont le film documentaire (reportage ?!) sortira prochainement, et plus particulièrement sa belle rencontre avec Adjida qu’il considère comme sa propre fille et qui a donné naissance à un morceau de l’album. Découvrez l’interview complète ci-dessus.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.