La Chronique du L #10 Sheldon – RPG

Après un petit temps d’absence voici le retour de votre chronique qui s’intéresse aux artistes dont les autres médias ne parlent pas alors que le talent est énorme. Pour ce dixième épisode, direction Paris à la rencontre de Sheldon pour la sortie de son EP « RPG ».

Mais qui es-tu Sheldon ?

A l’heure où les rappeurs multiplient les casquettes, Krisy est à la fois rappeur et beatmaker, Myth Syzer s’est mis au rap sur son dernier album « Bisous » ou Niro, qui lui, a fait le chemin inverse en composant certaines instrus de son dernier projet « Mens Rea », Sirius l’ingé son de Vald a balancé son premier morceau « un Instant », un avant-gardiste est déjà présent depuis plusieurs années, un rappeur, beatmaker et ingé son, membre de la 75ème session et Travelos Zombies. Il s’agit de Sheldon qui nous présente son cinquième projet « RPG » dispo depuis le 27 mai et sorti 3 ans après le dernier en date « Fétiche » qui correspond à son premier LP.

Si vous nous suivez régulièrement, vous avez déjà entendu parler de lui notamment sur le dernier album d’Orus « Lumière Froide« , la dernière mixtape de Tengo John « Multicolore« , la prod de « Rapace » présent sur la mixtape « Premier Quartier » d’Atl4s  ou encore sur «  » de Sopico avec le morceau « Envie ».

A quoi s’attendre sur ce projet ?

Déjà commençons par le commencement, le nom du projet « RPG » est directement en lien avec l’univers des jeux vidéos qui reviennent constamment sur le projet, au même titre que les mangas et tout ce qui se rapporte à la geek culture. Un RPG correspond à un jeu vidéo de rôle où le joueur incarne un personnage qui va faire évoluer au fur et à mesure des quêtes, avec par exemple Skyrim ou Pokémon. On va donc suivre Sheldon qui va nous ouvrir les portes de son univers où se côtoie Naruto, Bersek, Fallout 4 et Final Fantasy.

De plus, la cover réalisée par Manu Issa est directement inspirée des mangas et ça saute aux yeux et nous avertit de l’univers dans lequel on va rentrer. Comme il l’avait annoncé en interview, il compte parler de plus en plus de l’univers fantastique car c’est ce qui a bercé son enfance et influence grandement sa créativité artistique. Dernière petite précision, l’ensemble des 8 titres a été produit par Yung Coeur et on retrouve un seul featuring : L’ordre Du Périph, normal vous me direz si le projet parle de la culture manga.

« RPG » : rentrez dans le jeu

Directement, et ce sera le cas sur tout le projet, on est dans des musicalités rap mais qui n’ont de cesse de nous rappeler que Sheldon est fan de jeux-vidéos et de mangas, de petites sonorités bien placées et qui apportent un vrai plus aux morceaux.

Level-Up

On attaque avec « Level Up » et les premières paroles sont frappantes « J’fais souffler le vent sur la map, ah j’suis pas un rappeur moins que développeur, toujours dans la ve-ca sur la machine », si jamais vous n’aviez pas encore compris à qui vous aviez à faire, vous êtes obligés de comprendre désormais. On peut prendre ce morceau comme l’amélioration dans son rap par rapport à son précédent projet, il a level-up en 3 ans.

Speedrun

La piste 2 « Speedrun » est une référence à une façon de jouer qui consiste à finir un jeu le plus vite possible, il nous montre tout au long de ce son qu’il lui suffit d’un seul morceau pour plier le game, en même temps en se comparant à Nagato, en utilisant la PS1 dans une phase « le ciel est d’la couleur du boitier d’la PS1 » et en étant armé comme Guts, personnage né par le ventre ouvert de sa mère, on ne peut que s’incliner.

Lige-Feu

Direction le jeu Dark Souls pour « Lige Feu » avec une intro sortie du jeu Dark Souls III prononcée par la gardienne du feu quand on entre dans le sanctuaire de Lige-Feu. Premier gros défi du projet, va-t-on en sortir vivant ? Un refrain tourné autour du village de la Pluie dans Naruto qui héberge le mal absolu en la personne du leader d’Akatsuki, un brin de haine ressort des différentes phases « J’ai envie d’les noyer dans leur propre chakra, ils ont l’insolence de jouer les demi-dieux » mais surtout un gros questionnement sur la vie qu’il mène, est-ce la bonne ? « Ma jauge d’instinct n’arrête pas d’se remplir, nan j’irai pas plus loin dans la pénombre », « Ouais, j’ai bien réfléchi, j’préfère ouvrir un bouquin que d’finir sur le net ». Vite passons au suivant avant qu’il ne décide de tout arrêter.

RPG

Ouf, toujours en vie, dans le titre éponyme qui commence par une référence à Pokemon « pour moi Paname c’est Bourg-Palette, j’y reviendrai que pour frimer », avant de virer dans des phases beaucoup plus egotrip « j’envoie des Rasengan avec l’auriculaire », « j’veux le trophée de platine » et de revenir avec un deuxième couplet avec beaucoup de doutes et de peurs « Quand il fait nuit, j’ai des grosses terreurs », « Ce chemin m’emmène vers une autre galère ».

Nagato

Premier sample du projet pour ce cinquième titre, une reprise des paroles d’Arya Stark quand elle annonce au Limier tous les gens qu’elle va tuer, vous pouvez vous attendre à une attaque fracassante sur le game de la part de Sheldon et évidement il va mettre des mots sur son action « j’suis venu pour tous baiser comme Pain », personnage de Naruto qui a détruit la majorité du village de Konoha en une seule attaque.

NGC

Comme après chaque grosse attaque, il faut se reposer « NGC » est là pour ça, les initiales représentent bien sur celles de la Game Cube de Nintendo. « J’suis touché au centre, j’ressens plus beaucoup, même en cas d’danger, j’crierai plus au loup », ce titre est plus calme que le précédent et lui permet de faire un bilan sur beaucoup de choses de la vie : les femmes, la trahison, ses choix. La fin du morceau tend vers une conclusion « ça veut bien dire que c’est moi le héros du livre, que j’suis pas obligé de dire que des choses utiles, on est plein dans ma tête, j’suis taré moi ». Il me semble prêt pour attaquer les deux dernières pistes et mettre k.o. le boss final.

Trickshot

« Trickshot » est une façon d’éliminer son adversaire au sniper après avoir fait un tour sur soi-même, Sheldon va faire tomber le game et en plus avec classe, que demander de plus ?

Izanami

Dernier morceau de l’EP « Izanami », dernier combat et pour gagner le nombre peut être important alors autant ramener les meilleurs, voilà donc Swan, Youv Dee, Assy et Ars’n de l’ODP venir lui prêter main forte. Izanami est la déesse de la création et de la mort dans la culture japonaise et c’est aussi un  jutsu interdit du Sharigan dans Naruto toujours utilisé par le Clan Uchiwa en la personne de Sasuke et de son frère Itachi qui consiste à bloquer une personne dans une boucle temporelle. On comprend donc que c’est cette double signification qui a pu intéresser les 5 rappeurs. Ils bloquent le temps pendant toute la durée du morceau, les minutes se transforment en milli-secondes et on en ressort avec une seule envie, celle de mettre repeat.

Conclusion :

On se retrouve avec 8 morceaux pour un total de 28 minutes de grande qualité, l’alchimie entre Yung Coeur et Sheldon est bluffante, on a l’impression qu’ils ne font qu’un, Yung possède les mains et la virtuosité pour composer et Sheldon la plume et la bouche pour rapper derrière.

Cet EP sorti le 27 mai est là pour préparer son deuxième album solo « Lune Noire » qui est annoncé depuis plus de 2 ans mais qui devrait voir le jour prochainement, en attendant on peut savourer ce projet comme un cadeau, on ne va pas parler de version bêta du vrai jeu parce-que c’est bien plus que ça, c’est un jeu à part entière, un jeu auquel je vais beaucoup jouer dans les semaines à venir.

Et rassurez-vous dans ce combat entre le rap game et Sheldon, c’est une victoire du rappeur de la 75ème session.

Fin de communication.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.