Qu’est-ce que vous faites à 00h pile ce jeudi 28 novembre ? Nous, on se ruera sur le téléphone le plus proche avant de savourer un nouvel effort solo de SCH. Cinq albums en cinq années d’activité, et pas l’ombre d’un signe de lassitude chez les fans du rappeur d’Aubagne. Au contraire ! Si la critique était relativement partagé sur le cas SCH, la sortie de JVLIVS l’an dernier a fini par convaincre tout le monde du brio de son auteur ; ce dernier est bel et bien l’un des écrivains les plus fins, l’un des interprètes les plus prodigieux, l’un des rappeurs les plus savants de l’histoire du rap français, et sans nul doute, l’un des hommes les plus importants de la décennie. Tant de raisons de se pencher sur Rooftop à 00h, certes, mais aussi tant de raisons de se pencher sur ses précédents morceaux et de se rappeler que l’on a de la chance de voir la légende s’écrire devant nos yeux. Voici le top 5 des plus grands titres de SCH.

5. R.A.C (Prod. Phazz) (Rooftop, 2019) 
Et oui, déjà ! Au moment, où ces mots sont écrits, « R.A.C » n’est sorti il y a que trois petites semaines, mais l’impact a été immédiat. La notes de piano de Phazz cognent dur à l’instar d’un « Elm Street » de Jimmy Wopo ou d’un « HUMBLE » de Kendrick Lamar. Dès lors, le ton est donné et SCH réveille les enfers via sa voix grave et ses images ténébreuses. Le clip, quant à lui, est un chef d’oeuvre, l’un des rares dans l’année à pouvoir provoquer un engouement similaire aux visuels de PNL. Vivement 00h, qu’on vous dit !

4. Je la connais (Prod. Kore) (Anarchie, 2016)
Vêtu d’une imagerie quasi-punk, « Je la connais » raconte le plus grand coup de foudre de SCH via une mélodie sans faille et un style inimitable. Si le N°19 est bien plus reconnu pour son attirance pour les objets diaboliques que pour les zumbas guillerettes, ce morceau est bien la preuve qu’aucun genre ne résiste à sa curiosité et à sa maîtrise  musicale. Certes, on ne sait pas trop ce que le tigre blanc de la cover de Revoir un Printemps d’IAM vient faire dans le clip, mais peu importe, l’idée est plutôt cool.

3. A7 (Prod. DJ Ritmin & Guilty) (A7, 2015)
« J’écris dans le noir », confessait SCH au micro de Booska-P afin d’expliquer son processus créatif. Ce morceau, qui est pour beaucoup son acte de naissance dans le rap français, l’illustre à merveille. La violence des propos n’est pas un leurre, elle est le résultat d’une frustration, d’une rage, d’une envie d’ascension sociale imagée par l’autoroute faisant le trajet Marseille-Paris. Ce morceau a depuis été l’hymne de nombreuses manifestations, et le cri de rage de toute une génération cherchant à briser leur destinée de smicard insulté dès le réveil. Un morceau oh combien important pour cette décennie.

2. Otto (Prod. ToniiBeats, DJ Ritmin & Guilty) (JVLIVS, 2018)
La disparition du père de Julien Schwarzer a incontestablement joué un rôle important dans la créativité de SCH. JVLIVS porte le deuil en étendard, et son acteur principal encaisse la violence de l’absence en se créant un personnage directement inspiré des meilleurs longs-métrages de Brian de Palma ou de Martin Scorcese. Sur « Otto », qui porte le nom de l’être disparu, SCH est à mi-chemin entre la réalité et la fiction, entre le deuil et l’affirmation de soi, entre le rôle de boss de son affaire et celui de jeune homme endeuillé, esseulé et insomniaque.Ce banger hybride est un titre complètement unique, intime à souhait et pourtant si populaire. Quelle star, ce SCH.

1. La Nuit (Prod. Katrina Squad) (Deo Favente, 2017)
Alors qu’Otto était encore dans un état critique, le fiston gribouillait quelque part son plus beau texte à ce jour. Pas de fiction, pas d’artifice, pas de mensonges. SCH écrit son père, sa mère, l’environnement méditerranéen dans lequel il a grandi, les odeurs, les sons, les lumières et les ombres. Un morceau inoubliable, écrit dans l’urgence et interprété avec des larmes sur les joues. Le rap français qu’on aime.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.