Qu’est-ce que vous faites à 00h pile ce jeudi 10 octobre ? Nous, on se ruera sur le troisième album studio de l’un des rappeurs les plus complexes de l’hexagone, Ce monde est Cruel de VALD. Loin d’être un livre ouvert, le rappeur d’Aulnay-Sous-Bois est parvenu à raconter une histoire dense, fun et puissante à la fois avec XEU, son précédent projet qui l’a véritablement installé comme l’une des têtes d’affiches de ce rap jeu à la française. Les schémas de rimes incroyablement complexes, les allitérations les plus chinés et un sens de la formule très costaud sont notamment les armes principales de celui qui, en un peu moins de six ans est donc devenu un client très sérieux, et respecté par ses pairs. Il est d’ailleurs parfois dur à croire que le rap, qui, il fut un temps, avait une forme très rigide, puisse ressembler à ce que VALD en a fait tout en ayant l’approbation du plus grand nombre. C’est aussi pour ces objets parfois inclassables que l’on aime VALD ; voici cinq de ses bizarreries les plus exquises.

5. Shoote un ministre (Prod. DJ Cori) (NQNT, 2013)
On sait d’emblée où on met les pieds lorsque les premiers mots du premier couplet sont : « J’sais qu’ça fait longtemps qu’tu penses à tuer des gens ». VALD a des bons conseils pour soulager nos crises de désœuvrement et de manque d’idéal : tout est de la faute des politiciens, et quitte à flinguer quelqu’un, autant que la cible de votre courroux ne soit pas un innocent. Greta Thumberg approuverait sans nul doute.

4.Dragon avec Sofiane (version planète rap) (2016)
L’une des bromances les plus inattendus mais néanmoins l’une des plus cool du rap jeu. Depuis que VALD connaît Sofiane, les deux rappeurs ont largement élargi leur fanbase et ont accompli de grandes choses chacun de leur côté. Réunis par deux fois sur le même morceau (« Wesh les ienclis » et « Dragon »), aucune des versions studios de ces deux titres, pourtant plutôt sympas, ne feront autant date que le live Planète Rap de « Dragon ». Aucune finesse, que de l’agression, quelques syllabes inaudibles, mais peu importe : Cette vidéo est un énième grand moment offert par Fianso aux employés de Laurent Bounneau. « Gyrodragon », qu’il a dit, qu’est-ce que c’est fort.

3. Écailles (Prod DJ Weedim) (Boulangerie Française, 2015)
VALD sera toujours suivi par la question « Génie ou troll » qui, malheureusement, masque ses qualités exceptionnelles de rappeur. Tant dans l’écriture que dans l’interprétation, Valentin est loin de n’être qu’un phénomène de société rigolo, c’est avant tout un bête de rappeur. Dans « Écailles », il y a à peu près tout pour nous distraire de cette évidence, de cette tonalité perturbante à ce clip de grande qualité en passant par ce beat évidemment made by DJ Weedim. Mais en même temps… Il est VRAIMENT fort, c’est abusé.

2. Nichon (Prod. BBP) (NQNT 2, 2016)
Un titre assez mésestimé dans la carrière de VALD. En un peu plus d’une minute, VALD semble participer aux moqueries communes faites sur une fille à forte poitrine avant de révéler sa sombre intériorité et sa fin tragique. VALD le conteur est fin, surprenant, et sur ce morceau précisément, n’emprunte qu’un regard extérieur, ce dernier ayant horreur des donneurs de leçon. La leçon, c’est à vous de vous la faire : cette histoire est-elle rigolote, comme le laisse supposer cette instrumentale guillerette, ou triste ? A vous de voir…

1. Plus Haut avec Alkpote (Prod. Beeb’s et Seezy) (Les Marches de l’empereur Saison 3, 2017)
Il faut écouter ce morceau avant de mourir. Voilà, c’est tout.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.