Falcko – Hemingway (Clip)

Falcko nous a prévenu cette année il ne compte pas blaguer et compte bien s’imposer tout en restant en dehors du rap game ! Ça commence sur les chapeaux de roue avec « Hemingway » son nouveau single dont l’instru est signée Price-D et le clip est réalisé par Benjamin Auriche.

Disons-le de suite comme ça c’est fait, le rappeur parisien a de quoi faire de l’ombre dès le premier extrait de son album gratuit. Instru trap puissante, visuel sombre et esthétique, flow de qualité, rimes aiguisées, punchlines cinglantes, refrain entêtant mais aussi encore et toujours cette culture générale et cette authenticité qui font de lui une sorte de rappeur Highlander qui traverse les époques mais reste un outsider car toujours resté en indé puis jamais vraiment mis les moyens en terme de promo jusqu’à présent.

J’crois encore en l’Homme malgré toutes ses erreurs
Et j’crois que c’est ça qui fait que j’suis si con

« Hemingway » est le parfait exemple d’un morceau réussi de Falcko, déjà rien qu’avec le titre faisant référence au célèbre écrivain qu’il cite également dans le son avec une punchline renvoyant directement à un de ses romans « Si j’dis « Adieu aux armes » suis-je Hemingway ? » il semblait évident que ça allait faire mal, mais comme on ne juge jamais un livre à sa couverture…

Dès les premières secondes il mentionne Oliver Stone connu notamment pour avoir écrit le scénario du film que tout le monde a vu, Scarface, entre autres classiques. Mais il ne s’arrêtera pas là en citant pèle mêle Death Note, Training Day ou encore des personnalités moins connues comme le chirurgien Ted Rummel qui opère en fauteuil roulant, la fabuleuse histoire de Clara Gantt qui a attendu une soixantaine d’années son mari parti à la guerre sans jamais perdre espoir ou encore les enfants du Rwanda

Le tout sur une instru à la hauteur avec un texte au flow millimétré où les déterminants sont parfois enlevés pour donner du style à la manière d’un certain rappeur du 92, un egotrip assumé agrémenté d’une dose de sincérité à son égard et mis en images efficacement, cependant on regrettera un peu les métaphores en « Comme » trop nombreuses ! La suite va faire du bruit…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.