Dosseh revient sur son feat avec Damso, sa carrière, son retour sur Skyrock, les collab’ avec les cainris…

Cette semaine, Dosseh a annoncé la date de sortie de la mixtape « Summer Crack, vol. 4 » qui sortira donc le 12 juillet, mais aussi celle du premier extrait, il s’agit d’un feat avec Maes intitulé « L’odeur du charbon » qui sortira demain (28 juin).

Et comme sa promo est carrée dans l’axe comme il dirait, depuis quelques jours, il anime presque tous les jours l’application Telegram en envoyant des vidéos, des sons inédits (Gorbatchev, Encore…), des infos exclusives comme la collab’ avec Koba LaD également présente sur le projet puis surtout il répond aux fans et il leur donne même de la force pour les exam’, le travail…

Retour sur sa carrière :

Hier à 23h, il a pris part à une session de questions-réponses et a ainsi donné son avis sur pas mal de sujets. Concernant sa carrière, il répond qu’il est un éternel insatisfait de même que son équipe, qu’il est à un bon stade de sa carrière mais pas suffisamment loin pour lui. Lors d’une autre question, il précise qu’il juge ses ventes comme honorables, qu’avant il faisait 500 ventes avec « Karma » en première semaine et que maintenant il est disque d’or avec ses deux précédents projets, le plus important c’est que ça aille dans le bon sens en augmentant les ventes. De plus, il a toujours fait partie des rappeurs sous-estimés, certains disaient qu’il était mort, que Oumar n’aurait jamais dû le signer et qu’à chaque projet on disait de lui qu’il était à son maximum mais qu’à chaque projet il a réussi à clouer des becs et faire mentir ces personnes qui n’ont pas cru en lui.

Au sujet de ses sons, il trouve dommage que le public ne connaisse pas assez le titre « Yuri Negrowski » produit par Richie Beats et présent sur le projet « Perestroïka ». Il est vrai que beaucoup d’auditeurs l’ont connu avec son plus gros succès « Habitué » et ne se sont pas intéressés à ce que faisait Dosseh avant, lui qui a toujours possédé une plume sombre et sincère…  Mais comme le dit le rappeur orléanais, ce que l’on retient de la carrière d’un artiste, ce sont ses hits. Il s’agit du titre qui lui a permis de franchir un cap en termes de popularité, de ventes etc. Il est forcément satisfait de l’ampleur qu’a pris le son et espère que ce ne sera pas le dernier… Par contre, il reste beaucoup plus frileux concernant les feats cainris, il ira même jusqu’à dire qu’il « s’en bat les couilles », c’est que du bonus, un kiff si une opportunité se présente, mais ça n’apporte rien et ça paye rarement, mieux vaut un bon feat français car selon lui le public préfère également et a-t-il vraiment tort ?

Sa musique a évolué depuis ses débuts, il n’a fait que s’adapter à son époque et le public peut être fier de ce qu’il a accompli, un exemple parmi tant d’autres pour montrer que rien n’est perdu tant qu’on y croit et qu’on charbonne pour y arriver.

Ses rapports avec les médias :

Les rapports entre médias et rappeurs n’ont jamais été au beau fixe, l’animosité est réelle mais quand il s’agit juste d’une question de business, certains laissent leurs sentiments de côté. Dosseh en fait partie, lui qui avait été boycotté pour la sortie de l’album « Yuri » par Skyrock, voyant ainsi sa semaine Planète Rap annulée afin de laisser sa place à Tal… On se met évidemment à sa place et on imagine toutes les obscénités qui ont dû lui passer par la tête à ce moment là, plusieurs mois après il lâchera d’ailleurs une publication concernant le rap et Skyrock tout en précisant que plus jamais il ne foulera le sol des studios, et pourtant quelques années plus tard, le retour sur la radio se fait, ce qui suscite des questions. A ça, hier il a répondu que les rapports qu’il possède avec eux ou n’importe quel média, ce sont des rapport de business et qu’à l’époque ils ne s’entendaient pas businessement parlant car il était négligé alors qu’il méritait d’être joué en radio. Une fois le litige réglé et qu’ils sont revenus vers lui pour travailler, lui et son équipe ont joué le jeu comme la radio, car il ne s’agit que de business.

Dans une autre question, on lui a demandé ce qu’il pensait des médias qui partagent les chiffres de vente en milieu de semaine et si ça dessert aux artistes. Pour le rappeur d’Orléans, il estime, en gros, que les chiffres que ce soit en milieu ou en première semaine etc ça ne regarde que les gens du business, le public devrait se focaliser sur la qualité et juste écouter avec les oreilles en donnant son avis qu’il soit positif ou négatif, se fier à la musique et non aux chiffres…

Et le rap actuel alors, est-il sous l’emprise des gros médias et des maisons de disques ? Son avis est tout fait : Pas du tout… Les artistes sont devenus leurs propres médias et il n’y a plus d’absolu besoin comme avant de maison de disques pour faire sa carrière, plein de rappeurs y arrivent et se créent leur propre fan base, seuls, juste avec leur musique. Aujourd’hui plus que jamais, le rap est sous l’emprise de personne, il est à ceux qui le font, finira t-il.

Le feat avec Damso toujours d’actu ?

Comme on le sait, la collaboration avec le rappeur belge aurait dû se faire depuis longtemps déjà, sur l’album « Vidalo$$a » mais comme souvent dans l’industrie musicale, le plus difficile est d’accorder son emploi du temps – chacun finalisant son album à ce moment là, ça n’a pas pu se faire. Pour l’instant le feat avec Damso n’est donc pas du tout prévu et il ne sait pas du tout s’il y en aura un un jour ! Espérons, tout est est possible dans le rap français.

Sa dernière claque musicale :

Ah ça aussi c’est une question difficile pour un artiste, Dosseh se mange rarement des claques mais il aime beaucoup de choses, il cite Zola, Maes, Koba LaD et quand il mentionne Dinos, sa dernière gifle lui est revenue et non il ne s’agit pas d’un son déjà sorti mais d’un titre issu de son prochain album « Taciturne », qui selon lui est une leçon de rap. Et pour conclure avec cette vingtaine de questions, il a évoqué un projet dans la lignée de « Karma » ! Mais en attendant on se donne rendez-vous dès demain avec le premier extrait de « Summer Crack, vol.4 » ainsi qu’avec le son « Les histoires » issu de la compilation « Game Over, vol.2 ».

Et si vous ne voulez rien manquer de l’actu du plus lossa des lossas, rejoignez la Losserie sur Telegram !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.