Qui a subi un plus gros bad buzz qu’Iggy Azalea ces dernières années ? Raillée publiquement par beaucoup de ses pairs après une rime on ne peut plus maladroite dans un contexte social très tendu, il eut été compréhensible que cette dernière choisisse de faire la morte… C’est en partie ce qu’elle a fait, ressurgissant en 2017 avec le clip rempli de prouesses techniques de « Mo Bounce » et l’été dernier avec un EP très excitant intitulé Survive the Summer. « Sally Walker » est le premier extrait du deuxième album studio de l’Australienne. Il devrait s’appeler In My Defense et sortirait en mai 2019.

These bitches talk more than group calls
Shut the fuck up with them loose walls
Matter fact, I’m not gon’ go back and forth
With you bitches like Duval and Snoop Dogg

Au risque d’en énerver plus d’un, Talib Kweli entre autres, Iggy Azalea rappe toujours comme une native d’Atlanta et emprunte toujours en partie une esthétique que l’on peut qualifier de « ratchet ». Il nous faut néanmoins reconnaître que ces notes de pianos bien rythmés sont plutôt funs, et que le charisme de la rappeuse est indéniable. Textuellement, Iggy n’est pas une championne de la rime, mais elle est clairement une vraie passionnée de rap, et cela s’entend à chacune de ses nouvelles interventions.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.