Booba VS Kaaris : Un nouveau contrat à un million d’euros proposé…

Ces 7 chiffres suffiront-ils à Kaaris pour signer ?

On avait presque oublié le combat entre Booba et Kaaris jusqu’à hier, ces derniers n’en parlant plus. Mais le SHC qui avait déjà proposé un contrat à 20 000€ ne lâche pas l’affaire et vient de proposer un nouveau contrat à 1 million d’euros.

Soit 500 000€ de prime de combat pour chaque artiste et 500 000€ de prime pour celui qui remportera la victoire. Une jolie somme et plus vraiment d’excuse pour Kaaris comme le souligne l’organisateur en vidéo. Apparemment, les multiples tentatives pour contacter le rappeur sevranais – présent en Suisse vendredi pour un showcase – n’ont rien donné, mais pendant ce temps là, il se la coule douce comme le montre une photo postée hier également (voir plus haut).

Booba est toujours autant d’attaque pour ce combat, continue de s’entraîner et de relancer K2a en le provoquant avec le petit surnom Arment et en lui donnant des petits mots doux du genre « petite pute de luxe ». Peut-être qu’un jour, ce fameux octogone dont on parle depuis des mois déjà finira par se concrétiser mais pour l’instant ça ressemble plus à un combat virtuel sans issue

Comme tout va très vite sur la toile, Kaaris n’a pas perdu de temps pour répondre et demande à son adversaire de signer son contrat pour le combat en Tunisie. Il estime que le contrat du SHC est un copié-collé du sien et insulte Booba en regardant une vidéo de son ex femme en train de twerker…

Elie commence sérieusement à en avoir marre et pose les gants en déclarant le sevranais vainqueur de l’Octogone tout en remerciant le SHC et Ohplai. Serait-ce la fin de ce combat proposé un matin de Noël comme il le précise dans sa publication ? Comme on pouvait s’y attendre, le combat n’aura sûrement jamais lieu et chaque jour, on tourne un peu plus en rond comme dans un ring !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.