Booba et Kaaris placés en détention provisoire jusqu’à leur procès le 6 septembre !

Les deux groupes seront placés dans une prison différente :

Le commencement :

Booba VS Kaaris, c’est avant tout une histoire qui remonte à 2014 quand Kaaris lâche un freestyle inédit bien sale en direct de Skyrock, c’est perçu rapidement comme une attaque indirecte à Booba. Arrivé très vite aux oreilles de ce dernier, il ne tardera pas à lui répondre et ainsi de suite, le début de l’animosité entre les deux rappeurs commence alors, c’est la fin d’une amitié et le clash est déclaré… Les années passent et rien ne changent, les piques continuent de tomber par ci par là par posts Instagram ou dans des sons avec notamment la punchline la plus célèbre de Booba à ce sujet « Tu cherches l’échec, tu demandes à Kaaris » dans le morceau « Attila ».

L’affrontement :

Il fallait bien que ça dérape un jour et c’est ce fameux 1er août 2018, que nous ne sommes pas prêts d’oublier de sitôt, que la réalité a pris le dessus sur le virtuel à l’aéroport d’Orly où les deux rappeurs se sont malencontreusement retrouvés nez à nez alors qu’ils s’apprêtaient à prendre leur vol pour l’Espagne où ils jouaient le soir même chacun à quelques minutes l’un de l’autre à Barcelone. La suite vous la connaissez une bagarre a éclaté et si vous voulez plus de détails tout est résumé sur l’article précédent.

La comparution immédiate :

Après 48h de garde à vue et plusieurs heures d’attente, hier soir vers 22h et ce jusqu’à tard la nuit s’est tenue l’audience en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Créteil avec interdiction aux journalistes de live tweeter pour « risque de trouble à l’ordre public »… Onze détenus, 6 du côté de Booba et 3 de celui de Kaaris, ont donc été entendus.

Après une demande du renvoi du procès au 6 septembre, d’une interdiction d’aéroport et de contact entre les prévenus ainsi qu’une demande de détention provisoire de 7 d’entre eux dont B2o et K2a, les protagonistes et les avocats ont échangé de longues heures. Booba a notamment précisé « J’ai tout fait pour que cela n’arrive pas. Si j’avais su que Kaaris était là, j’aurais changé mon billet, compte tenu de notre passif. Je suis prêt à payer 50% des dommages et intérêts. Ce qu’il s’est passé est impardonnable et inexcusable », l’avocat de Kaaris Maître Yacouti a quant à lui pas hésité à citer du Oxmo Puccino pour imager l’amitié gâché des deux artistes « Dans la magie des premiers jours, on s’était dit des mots d’amour »… En attente de savoir si l’audience allait continuer cette nuit ou être renvoyée au 6 septembre, il restait également à savoir si la détention provisoire allait être requise ou non !

Et non pas de « Ounga, ounga, ounga, ounga » ni de « madre puta » de la part de Booba.

La décision :

Et le verdict est tombé vers 1h30 après une longue délibération des juges, le procès est renvoyé au 6 septembre à 13h. En attendant Booba et son équipe seront placés à la prison de Fleury-Mérogis puis Kaaris et ses gars à Fresnes, les onze prévenus ont finalement écopés de cette décision. Pour rappel Booba et Kaaris encourent jusqu’à 7 ans de prison et 100 000€ d’amende avec des dégâts/pertes causés estimés à 62500€.

La conclusion :

Certains auditeurs parlent déjà d’un coup de Maître Gims qui plus tôt cette année, rappelons-le rapidement également, a souhaité l’anéantissement de Booba d’une manière ou d’une autre. Ses prières auraient-elles finies par être exaucées ? A chacun ses croyances…

On terminera sur une bonne note en se réécoutant ce petit classique des deux rappeurs qui n’a pas pris une ride et qui sait peut-être qu’un jour, si on en croit les belles paroles d’Elie lors de l’audience « « L’abcès a été crevé. Si on doit être irréprochable pour la justice et pour le rap, on le sera sans problème. » puis celles d’Okou « C’est regrettable, tout est terminé », nous entendrons de retour un son aussi sale entre les deux ! Rendez-vous le 6 septembre pour la décision finale.

Quelques retours sur les réseaux sociaux :

I.K aka Ikbal  aka TLF n’a pas tardé à réagir en remettant le couvert sur l’histoire de l’envoie des pâtes à Booba en prison que l’on peut entendre aussi dans le son « A.C Milan » avec cette phase « Ikbal t’étais au habs, tu m’envoyais des paquets d’pâtes. Aujourd’hui tu parles mal, wallaye bilaye ne t’inquiète pas ».  En effet quelques minutes après la décision, il a partagé une publication Instagram on ne peut plus explicite (supprimée depuis mais en gros c’était une photo qui disait « ça va encore réclamer des pâtes » avec des smileys qui pleurent de rire)… Et ce ne sera probablement pas le dernier, on peut sans doute compter sur la participation de son frangin Roh2f. La Fouine restera sûrement silencieux, il semble avoir mis de côté ces histoires de clash pour se concentrer sur son nouvel album, mais ne parlons pas trop vite.

 

Rockin Squat que l’on retrouve aux côtés de Booba dans le clip du morceau « Génération Assassin » a réagit de façon plus détaillée et énervée en citant les nombreuses affaires mêlant des membres politiques classées sans suite. Il a conclu par une punchline populaire et toute aussi explicite #LaJusticeNiqueSaMère provenant du morceau d’Assassin « Je glisse » !

Pourquoi Jérôme Cahuzac, n’a pas fait un jour de prison en ayant détourné plus d’un demi-million d’euros en étant ministre délégué chargé du Budget du gouvernement Hollande ? Pourquoi Nicolas Sarkozy et ses différents ministres de son gouvernement sont toujours libres après avoir bombardés la Lybie tuant civiles, femmes, vieillards et enfants ? Le fiasco d’une intervention censée, au départ, être humanitaire qui s’est pourtant rapidement avérée être une opération purement militaire contre le régime de Mouammar Kadhafi. Pas non plus un jour de prison pour Laurent Fabius, Georgina Dufoix et Edmond Hervé dans l’affaire du sang contaminé en France. Pas un jour de prison non plus pour Roland Dumas et Édith Cresson dans l’affaire des frégates de Taïwan. Des exemples comme ça j’en ai des centaines à la pelle et la justice française demande la détention provisoire jusqu’au procès du 6 septembre pour les rappeurs @boobaofficial et @kaarisofficiel1 pour s’être tapé dans un aéroport n’ayant fait je vous le rappelle aucun blessé dans les citoyens présents lors de cette bagarre. #lajusticeniquesamere 🇫🇷

Une publication partagée par Rockin Squat (@realrockinsquat) le

La femme de Kaaris a également apporté son soutien à son mari avec deux publications Instagram, la deuxième sûrement écrite après une nuit blanche à penser à son homme derrière les barreaux et à sa fille qui reste sans père pour le moment…

Sur Twitter, sans surprise les réactions sont nombreuses avec beaucoup d’incompréhension pour certains comme notamment Jhon Rachid grand fan de rap et qui a toujours tout fait pour mettre en avant cette culture, là encore il va droit au but, de même que Fif de Booska-p qui a répondu de la meilleure des façons à un journaliste de BFMTV et de nombreux tweets en tout genre que vous pourrez retrouver sur le hashtag #BoobaKaaris…

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.