AmA : Pourquoi personne ne cite Ateyaba ?

Dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 février 2019, Ateyaba, anciennement Joke, a tenu à invectiver les rappeurs qui s’étaient inspirés de son style, ou du moins à exprimer son mécontentement car ces derniers ne le citent pas parmi leurs influences. Un tweet qui vient appuyer une thèse déjà soulevée plusieurs fois par de nombreux observateurs de la musique rap en France.

Parmi ceux s’étant inspirés d’Ateyaba, certains disent qu’il y a Laylow, O’Boy, Kekra, Josman, d’autres citent Tortoz, P-dro ou 7Jaws tandis que les plus hardcores parlent même de Damso, Hamza ou Nekfeu ! Comment expliquer qu’aucune de ces personnes ne donne de reconnaissance à Ateyaba ? Voici deux éléments de réponses.

Problème de communication

Une thèse légitime. Tous ces rappeurs ne veulent pas donner du clout à Ateyaba parce qu’ils n’ont aucune envie de donner de l’amour à une personne qui, manifestement, n’en fera rien d’autre que de se brosser avec. Pour les mêmes raisons, plus ou moins, il est impossible pour un fan de basket de mettre Kevin Durant au niveau de Lebron James ou de Michael Jordan. Non pas parce qu’il leur est nettement inférieur, mais parce que sa communication est détestable (ses choix sportifs aussi).

MJ et LBJ sont-elles de meilleures personnes que Kevin Durant ? On ne le saura jamais, mais leur communication est bien plus vivante que celle de KD, qui ne peut s’empêcher de créer un malaise en invectivant journalistes, arbitres et joueurs à tort et à travers. Aujourd’hui, les brèves paroles qu’Ateyaba partage avec nous se rapprochent dangereusement du niveau de communication de Kevin Durant, soit à un niveau très, très bas.

Néanmoins, comme KD, Ateyaba sort d’une année 2018 assez riche, malgré la non-sortie de Ultraviolet ; ce dernier est présent sur les albums de Dinos, Flaco, Veerus, Ikaz Boi et Myth Syzer et a en plus livré plusieurs excellents morceaux, dont « Rock With You », clippé en septembre dernier. Tout comme KD, c’est quand il fait ce pourquoi les gens l’aiment que l’on se rappelle qu’on l’aime.

Parce que personne ne s’est vraiment inspiré de lui

On a entendu des personnes très sérieuses dire qu’Ateyaba avait inspiré une multitude de rappeurs français. Néanmoins, jamais aucun rappeur français n’a cité le nom d’Ateyaba lorsqu’on lui demande qui l’a influencé. Même si cette thèse relève de la naïveté la plus pure, c’est également celle qui semblerait la plus juste : il est tout à fait possible qu’Ateyaba n’ait en réalité inspiré personne.

On a très vite remarqué l’hybridité dans le personnage de Joke, autant inspiré par la culture nipponne que par l’esthétisme avancé d’A$AP Rocky. On appréciait également son maniement des mots qui rappelaient parfois Lil Wayne, parfois Booba. C’est sans doute ce socle culturel qu’ont en commun Ateyaba, Laylow, Kekra, O’Boy et consorts… Tous ont en réalité la même approche musicale : plutôt que de ressortir une version digérée des morceaux américains qu’ils écoutent, ces artistes tentent de s’inscrire dans la tendance de ce qu’ils écoutent et d’en faire quelque chose qui leur est propre. Telle était l’approche de ce mouvement officieux du début de la décennie nommé « La relève » et dans lequel se trouvaient entre autres S.Pri Noir, Nemir ou A2H. Joke n’a rien inventé, mais a apporté une fraîcheur qui a certainement profité à d’autres. Il en va de même pour 3010, Népal ou Makala qui jouissent pourtant d’une aura moins importante que celle d’Ateyaba… Mais eux ne tweettent pas leurs plaintes. Car, comme le dit un proche collaborateur de Joke : « se plaindre, c’est inadmissible ».

Plus qu’un artiste isolé et « en avance », c’est tout un mouvement qui a permis à des rappeurs de devenir plus désinhibés et d’offrir un contenu unique. Ateyaba est un rappeur extrêmement doué, l’un des plus brillants de cette décennie. Il n’est néanmoins pas un père de. Et quand bien même, si un jour Laylow craque et avoue que c’est le diptyque Kyoto/Tokyo qui lui a tout appris de la musique, il faudrait néanmoins remonter l’arbre généalogique jusqu’à tomber sur… Kanye West, vrai papa de toute une génération. On dit « merci » qui ?

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.