#AmA : PNL, Game of Thrones : Je t’aime à la folie, passionnément… A la folie !

Les AmA (pour A mon Avis) sont de courts papiers où un avis tranché est défendu. Cet avis n’implique que l’auteur de l’article et non la rédaction entière de Newzikstreet.

Enfin ! Ce vendredi 5 avril, PNL a enfin sorti son nouvel album et a ainsi pu satisfaire sa large fanbase. On pourrait tout à fait analyser l’album, remarquer qu’il est plus introspectif, traitant la notion de famille avec bien plus de profondeur que les trois précédents projets du groupe. On pourrait aussi saluer la forme d’audace de PNL et de ses beatmakers sur les morceaux où la guitare méditerranéenne est jouée parcimonieusement, sans (trop) miser sur le pathos. On pourrait également noter qu’il est dommage qu’après trois ans d’absence, le défaut de l’inintelligibilité de certaines phrases n’ait pas réellement été gommé, des fois par souci de diction, à cause d’abus de spanisme, d’autres fois par pur souci grammatical. Il y aurait finalement beaucoup de choses à dire sur une œuvre aussi immense que Deux Frères, mais à quoi bon ? L’heure est à la dithyrambe, à la démesure et à l’outrance !

 

Une semaine avant la sortie du premier épisode de l’ultime saison de Game Of Thrones, la sortie de Deux Frères nous a offert un bon aperçu de ce à quoi s’attendre chaque lundi, à la suite du visionnage d’un nouvel épisode de la série de HBO. Peu de phénomènes parviennent à émouvoir la toile à ce point, et ladite toile contribue à une hype sans doute exagérée du phénomène. On crie au génie ! Puis ceux qui ont entendu crier au génie crient au génie ! Puis on se regroupe tous en cœur pour crier au génie, mais au final, qui a vraiment compris le génie ? Apprécions-nous PNL et/ou Game of Thrones pour des raisons qui nous sont propres ou les apprécions-nous seulement parce qu’on en a marre d’être l’unique personne au bureau ou dans la salle de classe qui ne parle pas en « igo » ou qui ne comprend pas pourquoi on lui crie « Hodor » lorsqu’elle ferme une porte ? La peur d’être le mouton noir dans son cercle de connaissances a certainement pu remplacer l’amour sincère que l’on porte à une œuvre, bien que ce phénomène ne soit pas exclusif à Game of Thrones et PNL ! Les épisodes de Game of Thrones et les musiques de PNL sont simplement deux des choses les plus excitantes de cette décennie en France. Il est alors naturel de vouloir participer à cette fête de superlatifs qui semble égayer la vie de tant de nos confrères.

Il a souvent été répété ce week-end que les images de la foule en liesse suivant Tariq et Nabil sur les Champs-Elysées ressemblaient à s’y méprendre aux images de victoires de coupes du monde que nous avons connues en France. Dans ces moments aussi d’ailleurs, l’analyse n’a aucun sens ! On porte aux nues et on fait la fête ! C’est ce qu’on a quasiment tous fait l’été dernier, sauf peut-être ce rabat-joie de Hatem Ben Arfa dans les tribunes de France Football : « On ne va pas se le cacher : le style et l’identité ultraréalistes des Français sont assez moches. Et je n’ai pas envie que ce style-là devienne désormais la norme dans les centres de formation ou les clubs, puisque l’on a souvent l’habitude d’essayer de copier le nouveau champion du monde. » Le joueur du Stade Rennais s’est naturellement fait démonter de toutes parts suite à cette sortie car la critique est impossible à entendre quand on vient de gagner. Il vous sera impossible d’analyser les nouveaux épisodes de Game of Thrones ainsi que les nouvelles musiques de PNL car elles sont championnes du monde sur internet ! Pas d’ammoniaque sur ces marguerites-là. A la folie ou passionnément. Surtout si on parle de « Kuta Ubud ».

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.