7 disques d’or, 5 disques de platine : Rencontre avec Izii Tiime (Interview)

Vous avez déjà pu voir les interviews d’Alt Kontrol et d’Alien Beats quelques mois auparavant. Pour notre troisième interview des hommes de l’ombres, nous sommes partis à la rencontre d’Izii Tiime encore un producteur (Il nous avoue trouver le terme “beatmaker” péjoratif) talentueux qui est absolument partout en ce moment. Depuis que l’entretien a été réalisé, Izii Tiime a obtenu deux disques de platine et un disque d’or en plus, certaines questions ont été ajoutées par la suite et si certaines ne sont pas d’actualité c’est donc normal… Un constat qui prouve une fois de plus que les compositeurs sont de vrais charbonneurs et ne s’arrêtent jamais. On remarquera par ailleurs que cette année ils sont de plus en plus mis en avant par certains labels ou artistes, c’est une très bonne chose et on ne peut qu’espérer que ça continue ainsi car leur travail se doit d’être récompensé comme il se doit.

 

Salut Izii Tiime, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Salut, moi c’est Izii Tiime, producteur de 26 ans originaire de la Guadeloupe. J’habite au Blanc-Mesnil dans le département du 93.

Es-tu signé quelque part ?

Non je ne suis pas signé.

À partir de quel moment tu t’es lancé dans le beatmaking ?

A la base des bases je suis un passionné de musique, puis je me suis retrouvé dans la composition musicale en début d’année 2013 à force de regarder certaines vidéos de producteurs en studio sur YouTube , j’ai commencé avec un logiciel qui s’appelait «EJAY», un logiciel qui possédait déjà ces banques de sons déjà toutes faites, et puis tu avais juste à placer et le tour était joué, zéro effort (rires). Puis c’est au milieu de cette même année que je me suis penché sur le logiciel que la majorité des producteurs connus utilisent, qui est «FL STUDIO». L’adaptation de ce logiciel n’est pas facile vu qu’il est en anglais donc j’ai dû regarder pas mal de tutos sur YouTube pour bien maîtriser par la suite.

Quels ont été tes sources d’inspiration ?

Mes sources d’inspirations ont été Just Blaze, Scott Storch, Dr.Dre, 808 Mafia, Lex Luger… la liste est longue ! (rires)

Quel a été le premier son que tu as placé à un artiste ?

C’est en 2015 que j’ai placé mon premier son intitulé «Stringer Bell» présent sur l’album «L’homme au Bob» de Gradur sorti en 2015. Le morceau a été clippé et cumule plus de 12 millions de vues sur YouTube.

6 disques d’or et 3 disques de platine rien que ça, lequel t’as le plus marqué et pourquoi?

Celui qui m’a le plus marqué est celui de Gradur «l’homme au Bob» issue de mon premier placement, je le considère comme un trophée. C’est à ce moment-là qu’on réalise que tout le travail fourni, durant ces années a été récompensé. C’est ma plus grosse satisfaction pour moi comme pour mes parents! Comme je le dis souvent, «Le disque d’or c’est mieux que le BAC» (rires)

Tu es fraichement devenu disque de platine avec Zifukoro, est ce que tu t’y attendais ?

Franchement je m’y attendais à ce qu’il fasse disque de platine avec “Zifukoro” vu la qualité de l’album qu’il a réalisé et l’engouement qu’il porte tout autour de celui-ci ça ne peux être que positif, sinon Niska ça reste un super gars je lui souhaite que le meilleur pour l’avenir. Pour ma part ça m’en fait un de plus et je compte en arracher plein d’autres!  Comme je le dis si souvent… #LeDisqueDePlatineCestMieuxQueLeBAC

Penses-tu avoir déjà atteint les sommets ou tu te considères encore au début de ta carrière ?

Pour moi j’estime être encore au début de ma carrière, même si j’ai produit pas mal d’artistes, il y a encore beaucoup d’étapes à franchir avant d’atteindre les sommets, cela demande beaucoup de persévérance et de travail s’il faut atteindre ce seuil. En tout cas je bosse tous les jours et seul le travail paye dans le milieu de la musique !

izii-tiime-interview-720x720-2017

On te retrouve sur le titre “YOMB” de Benash, peux tu nous raconter la connexion avec lui ?

A la base la prod du titre «YOMB» est issue d’une collab très sombre que j’ai faite avec mes gars ATR Beats et Trent 700, puis je l’ai envoyée à Benash qui a de suite accroché. Donc au final il l’a sélectionnée pour son album.

On pourra te voir sur des projets d’autres membres du 92i dans le futur ?

Seul l’avenir me le dira, mais jusqu’à maintenant il n’y a rien de prévu pour le moment.

Et la connexion avec Ninho pour « Elle a mal« s’est passée comment ? Tu savais qu’il y aurait Niska sur le morceau ?

La prod du titre «Elle a mal» elle est de moi et Blackstarz, pour le délire de la prod on s’était basé sur une rythmique du style bouyon carnaval comme aux Antilles (rires), puis la prod je l’ai envoyée à Ninho et j’ai appris par la suite qu’il y aurait Niska en featuring sur ce morceau. J’étais pas prêt à ce qu’on m’annonce ce featuring et au final ils ont éclaté la prod à eux deux, c’était lourd !

T’attendais-tu à un tel succès pour ce morceau ?

Non je ne m’y attendais pas ! Jusqu’à c’est parti en «#elleamalauxreinschallenge» lancé par Niska sur les réseaux sociaux (rires) ! Dommage que le son n’a pas été clippé.

Tu es encore en contact avec Ninho ? Je me doute que oui, étant également à la prod’ du morceau “Dita” sur son dernier album “Comme prévu”…

Oui, je suis toujours en contact avec lui.

Quels sont les retours sur ce son ? Peux tu nous parler de cette collab ?
J’ai eu beaucoup de retours positifs pour le son “Dita”, ce que Ninho et Hös ont fait dessus c’est très très lourd, que ce soit le flow, le contexte du son etc… D’ailleurs il fait partie des sons préférés de Ninho dans l’album.
Pour te dire que même lors d’une interview de Ninho sur OKLM #laSauce on a eu l’intervention du journaliste Mehdi Maizi qui a totalement validé le son, la prod et les producteurs qui sont Trent 700, ATR Beats et moi. Il m’a même dédicacé par rapport à un autre son lors d’un blind test sur les producteurs de l’album “Comme Prévu”entre lui et Ninho.
Voir que t’es reconnu pour ton travail sur OKLM radio par l’un des journalistes les plus influents du milieu Hip-Hop c’est une reconnaissance incroyable, franchement je ne m’y attendais pas du tout et ça m’a fait extrêmement plaisir jusqu’à aujourd’hui encore. Grâce à cette force je peux que faire du Saaale à l’avenir.

Pour cette prod la collab avec Trent 700 et ATR Beats s’est faite naturellement comme pour nos précédents placements. Sur cette collab on s’était surtout orienté sur un univers et une sonorité afro-trap plus douce, moins festive et plus accessible pour l’artiste. Je pense que ce qui a joué le plus sur cette prod ce sont les voix d’enfants ajoutées au refrain, elles font toute la différence sur le son!

Le dernier gros gros hit qui est sorti où on te retrouve à la prod c’est Nador de Kaaris, coproduit avec Blackstarz, tu peux nous raconter comment vous avez fait pour créer la prod ensemble et ensuite la transmettre à Kaaris ?

Sur ce morceau moi et Blackstarz on a fait en sorte que la prod cogne au niveau de la percussion et de la bass sur une mélodie assez sombre. C’est un mélange de nos 2 univers réunis sur une même prod. C’est Blackstarz qui a envoyé l’instru à Kaaris, ce qui a donné un Hit clippé avec plus de 34 millions de vues sur YouTube (ndlr : près de 37 millions à ce jour).

Entre XVBarbar, Ninho, PPROS, Gradur, Kaaris et Benash, quelle a été ta collaboration favorite et pourquoi ?

Ma collaboration favorite a été celle de Gradur, parce qu’un soir très tard dans la nuit je l’ai croisé sur Paris au temps de son buzz avec ses séries “Sheguey”. Ce soir-là je lui ai demandé son contact et c’est à partir de là que ma première collaboration a commencé avec lui, c’est avec ce premier placement que j’ai obtenu mon premier disque d’or.

Tu bosses plus souvent en studio avec des rappeurs ou chez toi dans ta chambre ?

Le plus souvent c’est chez moi que je bosse mes prod, mais ça m’est arrivé de bosser certaines prod en studio avec l’artiste directement. Et la plupart du temps je bosse des prod avec mes gars comme Blackstarz & Anderson Bodykaire, mes potos depuis le bac à sable, Trent 700, ATR Beats, Alien Beats, Alt Kontrol, Yasser Beats…

izii-tiime-au-charbon-720x720-2017

D’un point de vue technique, tu fais tes prod sur quel logiciel et pourquoi ?

Je fais mes prod sur le logiciel «FL Studio» comme dit plus haut, car pour moi c’est l’un des logiciels de musique le plus fiable pour mes productions. Je n’ai pas accroché avec les autres logiciels.

Quels sont tes VST (instruments virtuels) préférés pour composer tes prod ?

Le plus souvent je compose avec les VST suivants : Nexus, Kontakt, 808 Massacre, Gross beat… etc

Niveau matos tu disposes de quoi (MPC, synthé, hauts parleurs …) ?

Je dispose d’un synthé M-audio keyrig 49, une carte son Tascam et d’une paire de haut-parleurs M-audio AV40.

Tu met environ combien de temps à réaliser une prod ?

Je mets environ 30 à 40min pour boucler une prod.

Quels conseils peux-tu donner à ceux qui commencent dans le beatmaking ?

Les deux seuls conseils que je peux donner à ceux qui commencent, c’est le travail et la patience. Les deux choses primordiales qui permettent d’atteindre les sommets.

Cette interview t’es proposée par NewZikStreet, connaissais tu déjà ce média avant ?

Oui je connais bien ce média, je le consulte souvent d’ailleurs.

Izii Tiime compte placer pour le maximum d’artistes en France et s’attaquer aux Etats-Unis, bonne chance à lui pour la suite. Et nous on se donne rendez-vous très bientôt pour une nouvelle interview d’un producteur également cité dans cette entrevue… Dîtes-nous qui aimeriez-vous que l’on questionne à son tour un de ces jours.

Vous pouvez le retrouver partout sur les réseaux sociaux :

Mail: iziitiiime.beats@gmail.com
Snapchat: iziitiiime_btz
Periscope: @IziiTiime

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *