7 autres rappeurs « toujours aussi cools » à suivre en cette rentrée !

Qu’on l’ait attendu ou qu’on l’ait redouté n’y change rien : La rentrée finit toujours par arriver et comprend toujours son lot de surprises, d’attentes… Cette année, Newzikstreet l’accompagne de nouveau de 7 brillants (enfin 9 en réalité cette fois mais on aime bien le 7) « nouveaux » dans l’école rap jeu, prêts à tout mitrailler dans les prochains trimestres à venir pour faire de l’ombre aux MCs les plus populaires de la cour de récré. Retrouvez notre première sélection ici.

 

Daks

Provenance : Massy (91)
Comparaison bête et méchante : Jul
Freestyleur hors-pair aussi habile en jonglant avec les pieds qu’avec les mots, Daks est une machine à l’image du rappeur marseillais. Quand il a terminé un freestyle, il enchaîne par le suivant et si un lui plaît particulièrement, il en fait un clip comme « Vécu » né d’un freestyle Daymolition. De plus, il a 4 albums d’avance, ça vous rappelle personne ? Repéré comme beaucoup sur Instagram, bien qu’il rappe depuis plusieurs années et a déjà fait ses preuves en impro dans « Redbull Dernier Mot », il a gagné un concours qui lui permet de poser sur le prochain album « Il était une fois… » de Black M. Le monstre de cérémonie à du talent à revendre, son EP, en commun avec le beatmaker Nizi, « Bon qu’à ça Part.1 » sort le 19 septembre et promet bien des surprises.
Morceau de choix : Vécu

Alpha Zeleph

Provenance : Brest (29)
Comparaison bête et méchante :
Soprano
Trouver le bonheur en chantant ses malheurs: l’artiste marseillais est un mélancolique anonyme, mélancolie qu’il exprime en griffonnant des pages blanches et en partageant ses sentiments en musique comme le brestois. Kickeur talentueux en freestyle ou rappeur chanteur mélodieux sur ses premiers singles, à seulement 16 piges et en quelques prestations, Alpha Zeleph nous affriande déjà  avec sa voix, sa plume et sa dextérité à manier les mots. Le loup n’a pour le moment pas montré les crocs mais quand il va le faire, nombreux seront ceux qui voudront rejoindre la meute !
Morceau de choix :
Rose Noire

Di#se

Provenance : Quimper (29)
Comparaison bête et méchante :
Stromae
L’artiste belge est un maestro confirmé dans son art, Di#se a tout pour l’être à son tour. Cette comparaison est probablement voulue et ça se ressent dès les premières notes de certains de ses morceaux, cet univers lui va à merveille puisqu’il le fait à sa sauce et le fait bien. Dans tous les cas le quimpérois a déjà passé une première étape en gagnant la finale du concours Buzz Booster il y a 2 ans – véritable tremplin pour la suite de sa carrière – mais il n’a cependant pas mis tout le monde au « Parfum » de ce dont il est vraiment capable et encore moins sur un projet entier, ce qu’il fera le 4 octobre prochain. A moins d’un mois de la sortie, nous pouvons d’ores et déjà subodorer l’odeur subtile de ce parfum, aux notes finement choisies, que le jeune artiste de 18 ans s’apprête à laisser dans le monde de la musique.
Morceau de choix
: En vrai il est pas encore sorti mais on vous laisse patienter avec « Burnout »

Leys

Provenance : Reims
Comparaison bête et méchante :
Lady Leshurr
Difficile de trouver une meilleure rappeuse anglophone en freestyle que la britannique cette année ! Et bien c’est la même chose pour Leys qui en moins de 2 minutes démontre à chaque fois qu’elle excelle dans ce registre. Si elle s’est fait connaître par sa prestation dans « Rentre dans le cercle » il y a 2 ans notamment et quelques clips par ci par là depuis, la rémoise rappe depuis environ 5 ans. Coup de coeur de Kery James, elle s’impose aujourd’hui comme l’une des rappeuses à suivre de près ces prochains mois. Elle est loin d’avoir encore mis toutes ses cartes en jeu, d’autant plus qu’elle chante également. Sa première mixtape pourrait voir le jour avant la fin de l’année, on peut s’attendre à coup sûr à la voir sur la compilation « Girl Over » et on peut s’imaginer une collaboration avec Chilla prochainement.
Morceau de choix :
7 Rings (Freestyle)

Denzo

Provenance : Grigny La Grande Borne (91)
Comparaison bête et méchante :
Ninho
Le talent n’a pas d’âge (comme vous avez pu déjà le constater plus haut) : N.I n’a que 17 ans lorsqu’il sort sa première mixtape, Denzo n’a que 17 ans lorsqu’il sort sa première mixtape et pourrait être promu à la même carrière s’il continue ainsi. « Atrocité » c’est le nom de ce projet qui nous a étonnement surpris cette année tant le jeune rappeur est complet, en plus d’être doté d’une maturité musicale exemplaire à l’image de son aîné. Comme beaucoup, c’était soit le foot, soit le rap, aujourd’hui il a 18 ans et déjà nous pouvons vous certifier que si un rappeur doit placer Grigny sur la carte du rap français, ce sera lui… A moins que ce soit Gazouza Setif ? Une chose est sûre, il continuera de faire parler de la Grande Borne grâce à ses bangers qui font l’effet d’un tir de mortier !
Morceau de choix :
En ce moment

Asakura

Provenance : Paris
Comparaison bête et méchante :
ICO
Briser les codes du rap ? Tel est le leitmotiv de Asakura et du rappeur belge, l’un comme l’autre n’hésite pas à faire ce qui lui plait et à sortir des sentiers battus en proposant ce qui n’a jamais été fait auparavant, le tout en posant sur de grosses instrus. De plus l’un a démarré dans le stand up, l’autre ne manque pas d’humour et les deux ont du style. Le hip-hop décalé et léger sera sûrement une norme dans quelques années, le parisien en est un des précurseurs, le contraste entre son rap chuchoté et sa voix grave ainsi que les prod’ qui donnent envie de danser est parfaitement maîtrisé. Original à souhait avec qui plus est un blaze japonais, on se dit qu’il a des chances de tout découper.
Morceau de choix :
Doumesal

313

Provenance : Paris (13ème)
Comparaison bête et méchante :
Damso
Non seulement un des membres a un timbre de voix et un flow similaires à celui du belge mais il est aussi évident que ce dernier est une inspiration pour le trio qui ne fait par pour autant de la pâle copie, en proposant une musicalité incroyable et une finesse lyricale morceau après morceau. Appelés sobrement 313, ils sont 3, Okko, Böken Ka et BluM, ils viennent du 13ème arrondissement de Paris et il s’agit assurément de l’un des groupes à découvrir et suivre pour les mois à venir. D’autant plus qu’un nouveau clip devrait arriver incessamment sous peu. S’ils sont surtout connus pour leur titre « Amour de jeunesse », il ne faut pas oublier qu’ils ont sorti d’autres sons à côté et qu’ils sont aussi productifs sur Instagram notamment, où ils balancent quelques fragments en attendant la suite. L’alchimie entre les trois rappeurs est indéniable et si jusqu’à présent les blazes en 3 lettres étaient populaires, ceux en 3 chiffres pourraient l’être à leur tour ou tout du moins au moins celui-ci !
Morceau de choix :
Ecchymoses

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.