6 projets sortis en novembre à découvrir !

Devant les bons retours autour de cette nouvelle rubrique débutée en octobre voici donc le deuxième épisode vous permettant de découvrir des artistes de talent qui n’ont pas l’exposition qu’ils méritent et dont vous ne pouvons pas forcément parler par faute de temps. Alors si vous êtes un dénicheur de pépites, n’hésitez pas à vous envoyer vos découvertes et à nous donner vos avis sur notre sélection.

Né au Burundi qu’il a dû fuir en 1995 à cause de la guerre civile et du génocide au Rwanda le pays voisin, Gaël Faye est un artiste qui multiplie les casquettes. En effet, il est à la fois rappeur et écrivain, et il excelle dans les deux domaines qui sont très liés au final. S’il a commencé à se faire un nom avec son premier album « Pili-Pili Sur Un Croissant Au Beurre » qui mélange musiques et thèmes de son pays d’origine et de son pays d’adoption, c’est bien avec son premier roman « Petit Pays » sorti en 2016 qu’il va augmenter son audimat, gagnant du prix roman FNAC, prix du premier roman français, prix Goncourt des lycéens et finaliste au prix Goncourt. Il n’a pas ressorti de livre pour le moment, mais a été actif du côté musical : un EP « Rythmes Et Botaniques » l’année dernière et « Des Fleurs » sorti le 2 novembre. 5 titres avec de nouvelles influences musicales, il a mis de côté l’Afrique le temps d’un morceau pour s’intéresser au Brésil avec une intro aux côtés de la chanteuse Flavia Coelho, un super story-telling sur un assassinat avec « Jackie Jacky Jack », un pamphlet contre la corruption et nos sociétés actuelles jugées trop oppressantes et bien sûr un hommage à son continent d’origine grâce à « Tropical » . Si vous cherchez des musicalités qui s’éloignent du rap avec une plume de talent, ce projet est pour vous.

Direction Bordeaux pour notre deuxième choix, encore un EP : « Le Temps D’un Instant » du rappeur bordelais Galaburdy. Si vous voulez savoir où vous mettez les pieds rapidement, sachez que MC Solaar lui a laissé faire la plupart des premières parties de sa tournée pour l’album « Géopoétique ». Une aubaine pour le jeune homme de 20 ans qui ne s’est pas fait prier pour en profiter. Après avoir fait ses armes avec ses premiers projets « Harvey Apollo » sorti en 2016 et « Harvey Dent » l’année suivante, il vient poser une nouvelle pierre à son édifice, une construction basée sur son influence pour le rap des années 90/2000, une maîtrise du kickage, une volonté de fer ainsi qu’une capacité à pousser la chansonnette par moment qui nous permet de faire des transitions parfaites entre les couplets rap. Amateur de rap alliant flow et texte, allez y jeter une oreille. Avant la sortie, il a fait patienter le public avec sa série de freestyles bang bang démontrant sa facilité à passer d’un style à un autre et il ne serait pas étonnant pourquoi pas un jour de le voir rentrer dans le cercle.

Quittons les frontières de la France pour la Suisse. Si vous croyez que la SuperWak Clique n’était composée que de Slimka, Makala & Di-Meh et que les autres n’étaient là que pour la figuration, Mehdi Obams est là pour vous prouver le contraire. Après nous avoir envoyé mi-mai l’EP « Antespartedos » , le revoilà avec la mixtape « El Principe Pt.2 » qui fait suite au premier volume paru en 2016. Celui qui se présente comme le « Mehdi Obama Du Peuple » vous a concocté des gros bangers qui vous feront bouger la tête mais aussi des sons plus africanisés. Il ne vous faudra que quelques minutes pour rentrer dans le délire du natif de Genève. Certes aucun membre de la Superwak présent sur le projet mais la Suisse est bien représentée avec des artistes comme Scor Novy, Giaijo ou encore Honey Taï. Si vous aimez les bangers et le turn-up, c’est pour vous. A l’écoute des titres, on se dit que le projet a été réfléchi pour la scène, que ça va être un beau bordel quand il se produira et que la Suisse est remplie est remplie de talents cachés.

On continue notre tour de France et on s’arrête dans le Nord pour découvrir le premier projet de Zkr intitulé « Absent ». Jeune rappeur dont on vous a déjà parlé lors de la sortie du clip de « Nord Fvce » aux côtés d’Anas et de Krilino, il nous a bluffé par son style et la qualité tout au long des 9 titres, il possède une certaine capacité à nous ambiancer avec des sons légers comme celle de nous faire réfléchir sur des thèmes beaucoup plus sérieux. On sent qu’il a baigné dans toutes sortes d’influences musicales depuis petit comme en témoigne le sample de « Sodade » de Cesare Evoria sur le titre éponyme de l’EP. Zkr est un artiste encore très peu médiatisé malgré des sons qui ont bien tourné comme « Freestyle 5min #1 » qui a dépassé le million de vues, c’est le moment de vous y intéresser car dans quelques mois il se pourrait bien qu’il devienne l’un des rookies qui grimpera le plus rapidement !

Quand on voit une sortie affiliée à la 75e Session, on est sûr d’y trouver de la qualité comme l’ont prouvé cette année Sopico avec «  » , le DojoKlüb avec leur 2 EPs dont « Showcase » , Népal avec « KKSHISENSE8 » ou encore Sheldon en solo sur « RPG » et en duo avec Sanka sur « Bateau Bleu » . Autant vous dire qu’avant d’écouter « Wait Tape Vol.2 » de Hash24 on était assez confiant surtout que le volume 1 sorti en janvier augurait de belles promesses et que son couplet sur le morceau « D.A. » présent sur l’album « Ça Va Bien S’passer » de Flynt nous avait convaincu. Comme toujours, le rappeur parisien est resté en équipe aussi bien sur les prods de Yung Coeur ou Sopico que pour les featurings : Limsa, Derka, DojoKlüb, Vesti & Sheldon. Tout au long des 12 pistes, on rentre dans son univers rempli de références, d’anecdotes et d’analyses aussi bien sur l’alcool et les drogues que sur la geek culture comme en témoigne le titre « Jin Kazama » (personnage apparu pour la première fois dans Tekken 3) ou « Jun Kazama » (personnage féminin apparue elle dans le deuxième épisode du jeu Tekken). En plus, les titres sont remplis de punchlines bien senties. Cette mixtape s’adresse à un peu tout le monde, même si vous n’avez que peu de connaissances sur les jeux vidéos, mangas et autres animés, vous allez quand même vous prendre les textes et la sincérité qui s’en dégage.

On retrouve un deuxième collectif, après la SuperWak Clique, qui n’est autre que L’uzine et plus particulièrement de l’un de ses membres : Tony Toxik et son nouveau projet « 88 ». Rappeur du 93 et plus précisément de Montreuil comme un certain Swift Guad avec qui il a déjà collaboré, on vous souhaite la bienvenue dans l’univers d’un futur trentenaire – d’où le titre du projet – qui a bientôt derrière lui 20 ans de carrière. Bien identifié dans l’underground, il a beaucoup de mal à se faire un nom auprès du grand public malgré des projets qualitatifs comme son premier album « Familia » sorti en 2015. Pour celui-ci, on sent une certaine maturité supplémentaire dans la plume et une prise de conscience qu’avec cette nouvelle tranche d’âge, c’est la fin d’une époque dans sa vie et qu’une nouvelle page s’ouvre. Avec des interludes de Georges Brassens et Léo Ferré qui apportent un petit plus au projet, on est conquis !

Bonus :

Depuis quelques mois, les albums de producteurs et les compiles sont de retour et c’est une très bonne chose pour le rap français, on peut citer « La Boulangerie Française Vol.2 » de Dj Weedim, « Game Over » de 50k, « Slimer Alchemists 2 » de Ghost Killer Track ou « 93 Empire« . Mais celle qui nous intéresse cette semaine est « Headshot » produite par Misère Record & Slob. Annoncée depuis quelques temps et teasée par « Orange Mécanique » de Lacraps & Dino, voici cette compilation de 15 titres où se côtoient, en plus des 2 rappeurs cités juste avant, Joe Lucazz, Le Gouffre, Ritzo, Cenza (du groupe L’uzine comme Tony Toxik), OZ, Sheryo, Convok, Mani Deïz ou encore Sëar Lui-Même. Si vous êtes amateur de rap underground, cet opus est carrément pour vous et vous comblera, vous permettant même de découvrir de nouveaux MC’s. On ne vous en dit pas plus car ceux qui connaissent les mc’s plus haut savent très bien dans quoi ils s’aventurent en lançant l’écoute.

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.