6 projets sortis en janvier à découvrir !

Le mois de janvier a regorgé de sorties et forcément nous n’avons pas pu toutes les aborder, à travers une sélection éclectique voici donc comme tous les mois l’occasion de découvrir de nouveaux noms ou projets qui ont probablement dû échapper à bon nombre d’auditeurs.

On commence avec un rappeur du Midi-Pyrénées qui a le corps recouvert de tatouages, une grosse barbe, une voix très grave et un côté barlou pouvant rappeler Seth Gueko, mais la comparaison s’arrête là. En effet, J.E. possède son propre univers et m’a offert le 7 janvier ma première bonne découverte de l’année avec son premier album « Sale Gosse ».

Un projet introspectif où le toulousain vide son sac sans filtre en étant épaulé de son clan le BarbuGang ainsi que Swift Guad, Johnstone, Billy Bats, Zekid, Meuto & Denver Trippy pour la partie featurings et Grinsound, Tortuga, Wan’r, C94 & Billy Zee pour la partie instrumentale. Sous auto-tune, l’artiste vient entre autres parler des doutes qu’il a pu avoir au cours de sa vie ainsi que de ceux de certaines personnes quant à sa capacité à sortir un projet. Le tout mélangé à de petites phases assez grasses et efficaces comme « Nique les tass au seins gras, nique les ingrats ». Des textes crus, de bonnes instrus, de la qualité, de la sincérité, des punchlines et un univers mélancolique enivrant pour 1h30 de rap, que demander de plus pour se laisser tenter ?

Devenu populaire suite à la sortie de son premier album « Parti De Rien » en 2007 ainsi que par sa participation à la B.O. du film « 300 » , El Matador n’a par la suite pas confirmé tous les espoirs placés en lui malgré plusieurs bons morceaux dont le plus célèbre reste sûrement à ce jour « Polémiquement Incorrect », une critique acerbe de notre société. Depuis quelques années, il continue de sortir des projets dans un relatif anonymat et sur chacun d’entre eux, il y a généralement de bonnes choses à en tirer.

Après une mixtape sortie cet été « Summer Session Vol.2« , le rappeur marseillais sort une autre mixtape intitulée « Balle Perdue » après avoir avorté la sortie de l’album « Polémiquement incorrect » qui ne verra finalement jamais le jour. On y retrouve un El Matador beaucoup moins complotiste que par le passé – si ce n’est sur les morceaux déjà dévoilés – et concentré sur un seul objectif : sortir de la bonne musique. Le sentiment qui ressort à l’écoute du projet c’est qu’il sait toujours autant froisser les instrus tout en conservant sa capacité à faire des sons plus légers et entêtants. De la zumba venue tout droit du Brésil ou du rap plus réfléchi, vous y trouverez probablement votre compte.

Place maintenant à un rappeur qui a marqué une pause de près de 2 ans entre 2015 et 2017, il se nommait Double Z et se fait désormais appeler Double Zulu comme il l’annonce dans son freestyle « Double Z est mort, vive Double Zulu » sorti l’année dernière, il travaille chez Oklm Radio, il possède un master E-Business, il met « les céréales avant le lait » et mène « une vie de gros » et ça c’est déjà deux points où bon nombre d’entre nous vont le rejoindre. Si vous écoutez sa mixtape « Delta Bravo Zulu » – sûrement une référence à DBZ ?! – aucun doute que vous y verrez d’autres parallèles avec vos vies.

Toujours le même depuis sa mixtape « Rap sans paramètres » sortie en 2012, le mc du label Rive Gauche évoque ici sa vie avec une dose d’egotrip, d’autodérision bien sentie et de multiples références à la culture pop, juste l’histoire d’un mec qui arrive à nous faire bouger la tête sur des thèmes plus ou moins légers avec un flow incisif sur de la « Trap de merde ». Du côté des invités, on retrouve Beeby & Houssaw, deux valeurs sûres qui apportent leur petite touche au projet.

Un film auditif ça vous tente ? Vous trouvez ça étrange ? Si on vous dit que c’est fait par un membre de la SuperWak Clique en la personne de Varnish La Piscine, ça devrait vous intéresser beaucoup plus déjà. C’est en effet le projet audacieux que s’est fixé ce rappeur/réalisateur/beatmaker suisse avec l’EP  « Le Regard Qui Tue » et sa cover digne d’un film de Hitchcock.

9 titres pour une petite demi-heure de musique et une vraie cohérence « cinématographique », une histoire avec une intrigue, des péripéties et une conclusion musicale très bien menée grâce aussi à des invités triés sur le volet : la talen-tueuse Bonnie Banane que l’on a découvert aux côtés de Nekfeu & Jazzy Bazz notamment et deux membres de la SuperWak Clique : Rico TK par 3 fois et Makala. Ce projet est clairement ce que vous écouterez de plus surprenant et rafraîchissant de ce mois de janvier.

Teasé depuis plusieurs mois déjà, le projet « L’inattendu » de Vrax est disponible. Si vous cherchez du soleil dans ces jours sombres, c’est l’album qu’il vous faut. Entouré de son équipe habituelle : La Famax, Arzoo, Craps, Zin L’Animal, AK, Big Ben, Malti, Far & Ozel, le rappeur lyonnais vient nous offrir 21 titres à l’ambiance indéniable mais pas que… Il s’est également fait repérer grâce à ses deux freestyles 1996 sortis l’année dernière qui montraient ainsi sa capacité à s’adonner à cet exercice, le premier est disponible sur cet opus, l’occasion de découvrir ou redécouvrir.

Artiste dont on vous parle depuis plus d’un an et que vous avez pu retrouver dans notre focus sur le rap lyonnais, Vrax est ultra-productif et reviendra rapidement avec son compère La Famax pour la compile « Lafamaxrecords Vol.1 » teasé par « T’as Pas Idée » entre autres. Le projet sort le 22 février, on y retrouvera également les rappeurs Arzoo, AK et Zin L’Animal, pour un total de 14 titres.

Restons à Lyon pour finir avec les bonnes trouvailles du mois avec un trio composé de Musy, Azur & Bushi connu sous le nom de Saturn Citizen issu du collectif Lyonzon dont on vous a également parlé dans « l’Histoire du rap à Lyon« . Ils ont sorti leur premier projet « Saturn Tape Vol.1 » avec pour seul invité Mazoo et entièrement produit par Rolla qui sont tous deux membres de la clique LZ ou du moins l’ont été car il semblerait qu’ils viennent de quitter le collectif comme l’a annoncé Gouap dans une vidéo .

12 titres qui vous feront planer jusque dans une autre dimension sur des prods saturées et intergalactiques, un ton très léger malgré des paroles assez recherchées et un potentiel fort intéressant. Ils font partie des rappeurs à suivre tout comme leur collectif que nous allons retrouver prochainement pour la sortie du freestyle « Arah #3 ». On vous conseille de vous y intéresser de près car plusieurs projets solos devraient voir le jour dans les prochains mois et pour le moment la qualité est au rendez-vous.

Bonus :

Après avoir voyagé dans la galaxie de Saturn Citizen, on ne peut que vous conseiller de plonger dans dans le « Piège Vol.1 » de Kix Kaki ! Mais c’est qui lui ? Un rappeur Soundcloud ? On peut dire ça comme ça, mais c’est avant tout un des membres du 667. Le collectif est de plus en plus actif depuis l’année dernière, les projets s’accumulent et la puissance de la Ligue Des Ombres n’en devient que plus grande. L’ancien lyonnais (oui encore mais promis on fait pas exprès) exilé lui aussi à Dakar a sorti il y a quelques jours son nouvel EP 7 titres. Le plus important à retenir, c’est que le 667 est dans cette pute, découpe la concu et qu’il est grand temps de s’y mettre !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.