rohff-lance-son-smartphone-et-compte-bien-suivre-le-succes-de-dr-dre-actu-300x171-2015

Le rappeur français lance le Surnaturel R500, un smartphone à son nom en partenariat avec la marque Danew. Il présente au Figaro son projet pour se développer dans le marché de l’électronique.

Le «Padre du Rap Game» signe une première mondiale. Rohff, le rappeur français au million d’albums vendus, s’apprête à lancer un smartphone griffé de son logo et baptisé d’après son prochain album: le Surnaturel R500. Pour ce faire, il s’est associé à Danew, une petite marque française d’électronique grand public qui espère gagner en visibilité grâce à ce partenariat.
L’appareil devrait arriver dans les bacs au début du mois de décembre, pour les fêtes. Vendu 299 euros, il est doté d’un écran Full HD de 5 pouces, d’un processeur 1,5 GHz et de 32 Go de stockage. Il est disponible en trois couleurs: blanc, noir et, bien sûr, champagne. En plus d’un design conçu avec Rohff et d’un «R» lumineux apposé sur le dos («Ma petite touche personnelle», précise-t-il) , quelques bonus viennent se nicher dans le smartphone: des fonds d’écrans Rohff, un titre inédit et même une application pour faire des selfies customisés avec l’artiste.
S’il est le premier rappeur à lancer un smartphone, Rohff n’est pas le premier à s’aventurer dans l’électronique. Lors d’un entretien avec Le Figaro, il revendique la comparaison avec Dr. Dre, rappeur californien légendaire et PDG de Beats Electronics:
«C’est pas faute d’espérer, de rêver… Ils l’ont pensé quand ils étaient à notre stade. Puis il y a des points communs entre nos deux univers. Ça fait quand même 20 ans que je suis dans le rap et à force de pratiquer, j’ai appris qu’il y avait un tas de choses dans le rap: c’est aussi mixer, masteriser, perfectionner la musique au même titre qu’un Dr. Dre. Tout ça m’a rendu extrêmement perfectionniste.»

 

En effet, Rohff s’est complètement investi dans ce partenariat, qui a commencé au printemps 2015, grâce aux connexions d’un ancien employé de Danew. «Ça s’est fait sans forcer», affirme le rappeur. «Des fois, je ne comprends rien à ce qu’ils racontent» lors des réunions, admet-il avec le sourire, «mais à force, ça rentre». L’artiste, qui célèbre la France multiculturelle dans son dernier titre My Nigga, My Reubeu, a été immédiatement séduit par la diversité des équipes de Danew. «C’est la France», se réjouit-il. «C’est une marque française, et on en est très fiers.»
Un partenariat sur cinq ans
Danew espère écouler 20.000 exemplaires de ce premier téléphone en l’espace d’un an. «Ce n’est pas juste un coup», tient toutefois à préciser Renaud Amiel, président de la firme. Ce partenariat court sur 5 années, au cours desquelles de nombreux produits signés Rohff seront mis sur le marché. En 2016, il y aura au moins deux autres smartphones: un à moins de 100 euros pour les fans moins fortunés de Rohff et un autre haut de gamme qui prendra la suite du Surnaturel R500. Mais toute une panoplie d’objets est en prévision: des lunettes connectées dotées d’une caméra, une enceinte Bluetooth lumineuse et un casque qui est en cours de développement. «Je suis content des graves, mais il faut un peu revoir les médiums», précise le rappeur-entrepreneur.
Toute cette gamme de produits montre ainsi comment une petite marque, qui a fait 9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, peut rapidement développer des smartphones depuis la France. Comme la quasi-totalité des marques de téléphonie, Danew travaille avec des usines d’assemblages de Shenzhen, une ville chinoise au nord de Hong Kong. Il suffit à Danew de dessiner un modèle, de passer commande, puis d’y installer le système d’exploitation Android fourni par Google. De nombreux smartphones en marque blanche sont sortis récemment, comme le smartphone «Kodak», «Marshall» ou «Caterpillar». Si le Surnaturel R500 est couronné de succès, Rohff aura ouvert la voie aux téléphones de rappeurs.

 

Source : Lefigaro.fr

LAISSER UNE RÉPONSE