Découvre l’interview de « Kaaris pour Les Inrocks » et laisse un commentaire..

Le rappeur le plus sombre de France est de retour. Le 30 mars, Kaaris sort “Le Bruit de mon âme” (Def Jam). En attendant, nous sommes allés l’écouter chez lui, dans son “80 Zetrei”. Calé dans le canapé d’un appartement en haut d’une tour de la cité Paul-Eluard de Bobigny, le rappeur de Sevran évoque ce second album et revient longuement sur sa relation contrariée avec Booba…

Ça fait longtemps que tu prépares cet album ?

Kaaris – Depuis la réédition d’Or noir, je suis dessus. Je ne me suis pas beaucoup reposé depuis trois ans. Entre les tournées, la réédition de mon précédent album et la préparation de celui-ci, je n’ai pas soufflé. Mais ce n’est que le début, je ne m’arrêterai pas avant d’avoir atteint le sommet.

Cet album compte un bon nombre de featurings (Lacrim, Future, Blacko…), alors que tu n’en avais aucun sur ton premier disque.

Sur Or noir, j’avais beaucoup de choses encore à prouver. J’avais besoin d’espace. Sur ce second disque, j’ai pu me laisser aller à des collaborations qui me tenaient à cœur. Ce n’est pas un album si différent du premier. Le seul objectif que je me suis fixé, c’est d’aller encore plus loin dans la punchline et dans le travail d’écriture.

Ton featuring avec Lacrim est attendu. Tu es content de ta collaboration avec lui ?

Le reste de l’interview à la source : LesInrocks/Kaaris/interview

LAISSER UNE RÉPONSE